Shortcut love , manga chez Taïfu comics de Shu, Masara ©Taïfu comics édition 2012

Shortcut love

Violé par un de ses nouveaux collègues, Akino va avoir une prise de conscience et faire le point sur sa vie et ses sentiments. Une histoire pas vraiment originale mais qui se laisse lire.

L'histoire : Dans l’agence de publicité où il travaille, Akino est un jeune directeur artistique ayant beaucoup de talent. Ces derniers temps, l’homme est lassé par tout ce qui l’entoure, que ce soit le travail ou les femmes. Cependant, son quotidien est bousculé quand Kurata, un nouveau rédacteur de slogan prometteur, rejoint son équipe pour la création d’une publicité pour la société Unite. Dès la première réunion de travail, Kurata se montre désagréable et trouve les idées de ses collègues faciles et sans originalité. Agacé, Akino ajourne la réunion. Lors de la rencontre suivante, Kurata ne se démonte pas et continue de provoquer ses collègues, Akino devant une fois de plus reporter la réunion de travail. Le soir, Akino accompagne un collègue dans un bar et tous deux ont un comportement très désinvolte, n’hésitant pas à verser du champagne sur des jeunes femmes. C’est alors qu’arrive Kurata qui entraîne Akino avec lui dans une pièce. Kurata fait la morale à Akino avant de le traiter de minable et de le violer. Après cela, Akino va se remettre en question aussi bien professionnellement que sentimentalement...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Issu de la collaboration entre l’auteur Kaori Shu et la mangaka Masara Minase (dessinateur de The best lover et L’empreinte de la passion), ce one-shot nous narre l’histoire d’un jeune directeur artistique assez froid et d’un rédacteur de slogan prometteur mais arrogant. Le synopsis et le déroulement de l’intrigue sont très classiques, tout comme les caractères des personnages : le jeune fougueux viole la beauté froide qui se découvre alors homosexuel et tombe amoureux de tout son être. Côté originalité, il faudra donc repasser. Toutefois, l’histoire se répartit équitablement entre les sentiments des personnages et leur travail sur une publicité : cette alternance entre les moments très hot et les passages de réflexion sur la création d’une publicité est plutôt bienvenue et empêche le scenario de tomber dans une histoire lambda. Du côté des graphismes, on retrouve le trait fin et appliqué de l’auteur qui nous propose des personnages bien évidemment séduisants, charismatiques et expressifs. Le tramage fait quant à lui preuve d’autant de variété que la mise en page de dynamisme. Les décors sont en revanche minimalistes mais cela n’est pas bien gênant. Au final, ce titre n’est pas ce qu’on a vu de plus original mais devrait contenter les amateurs du genre.

  • scénar dessin


20 juin 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 8.99-5% = 8.54

sur


Shortcut love , manga chez Taïfu comics de Shu, Masara ©Taïfu comics édition 2012

30 mai 2012

Taïfu comics

Taïfu yaoï

voir la fiche officielle

9782351806012

ado / adulte

Erotique, Sentimental

Yaoï

scénariste
 

dessinateur
 

Shortcut love série terminée en France
1 album paru
série terminée au Japon
Titre en VO : Shortcut love
1 album paru