parution 19 novembre 2008  éditeur Tonkam  collection Tonkam Young
 Public adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Science - fiction Seinen

Gantz – 1e edition, T23

Le monstre à 100 points ne cesse de se régénérer et le rayon émis par ses yeux détruit tout sur son passage. Seul face à lui, les deux gantzers pourront-t-ils échapper à la mort ? Beaucoup d’action et de belles images mais peu d’avancée.


 Gantz – 1e edition, T23, manga chez Tonkam de Oku
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tonkam édition 2008

L'histoire de la série :

Kurono lit un magazine en attendant son métro. Soudain, un clochard glisse et tombe sur les rames. Kato, lycéen lui aussi, descend alors aider le pauvre homme, mais ses seules forces sont insuffisantes. Il demande alors à son camarade de l’aider. L’union de leur force leur permet de remonter le pauvre homme, mais au loin le métro arrive à grande vitesse. N’ayant pas le temps de remonter sur le quai, nos deux étudiants commencent à courir. Malheureusement pour eux, le métro ne s’arrête pas et les heurte de plein fouet. Dans un éclair, ils se retrouvent dans une pièce avec d’autres personnes. Au fond de celle-ci se trouve une sphère noire avec un homme nommé Gantz. Bloqués à cet endroit, ils entendent une chanson les sommant de réussir une mission imposée, sous peine de mourir à nouveau. Pour exécuter ces ordres, ils disposent d’un arsenal et d’une combinaison personnalisée. Or leurs adversaires n'ont pas forcément l’apparence humaine…

L'histoire :

L’un des deux gantzers est sur le point du tirer sur le monstre à 100 points mais la tension est telle que ses doigts n’arrivent plus à bouger. Après un moment pour souffler et évacuer un peu de stress, le jeune homme finit par tirer et fait mouche, arrachant la moitié du corps du monstre. Pourtant, loin d’être vaincu, ce dernier continue de bouger et cherche d’où a bien pu venir le coup. Qui plus est, son corps endommagé se reconstitue à vue d’œil ! Le monstre s’est maintenant complétement recomposé et a changé de forme pour devenir un homme gigantesque dont les yeux émettent un rayonnement qui désintègre tout dans un rayon d’une vingtaine de mètres ! Tandis que le monstre à 100 points balaye toute la zone autour de lui, le gantzer lui tire dessus sans discontinuer. Mais, à cause du délai de l’effet de son arme par rapport au moment où il tire, cela n’empêche pas le monstre de terminer son tour d’horizon et de détruire la position où se trouvent les gantzers. Maintenant qu’ils sont repérés, le tireur sort de la cachette et fonce vers le monstre en utilisant son arme en continue. Le monstre termine en petits morceaux, mais la tête de ce dernier continue pourtant d’émettre les rayons destructeurs, dont le balayage passe finalement sur le corps du gantzer dont la moitié est arrachée, laissant son compagnon seul au milieu du reste de la horde...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La partie Osaka continue son massacre à grande échelle car les monstres ravagent tout, aussi bien gantzers que civils et bâtiments. S’il convient de souligner l’inventivité du design des monstres et leur capacité à se régénérer, on ne peut qu’être déçu par le scénario qui se contente d’un déferlement de violence un peu longuet. En fait, à part du découpage de personnages, il ne se passe pas grand-chose et on n’a le droit à aucune révélation ni aucune avancée. Le suspense est toute de même là pour nous maintenir en haleine et éveillé mais cela ne nous empêche pas de trouver que la rallonge s’éternise. Côté graphismes, on en prend par contre plein les yeux car les dessins sont une fois de plus superbes, le mangaka maîtrisant indéniablement son outil informatique. Tout est saisissant de réalisme, fluide et fourmille de détails. De fait, certaines planches sont carrément fantastiques et c’est donc un nouveau régal pour nos yeux. En clair : que du massacre mais magnifique à voir !

voir la fiche officielle ISBN 9782759502028