parution 09 avril 2013  éditeur Tonkam  collection Tonkam shonen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Shônen

Jojo’s Bizarre Adventure - Stardust crusaders T8

Après l’affrontement sous l’eau, le groupe de Jotaro atteint enfin l’Egypte et découvre qu’il existe d’autres manieurs de stand que ceux rattachés au jeu de tarot ! Quelques surprises et quelques nouveautés au programme.


 Jojo’s Bizarre Adventure - Stardust crusaders T8, manga chez Tonkam de Araki
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tonkam édition 2013

L'histoire :

Jotaro et ses compagnons sont aspirés au fond de l’eau par le stand qui s’est nourri des minéraux du sol pour devenir une tête géante. Une fois avalés, ils se retrouvent coincés dans la bouche et la manieuse du stand s’adresse à eux : elle trouve dommage de devoir tuer Jotaro car il est tout à fait son type. Sur les conseils de Polnareff, Jotaro essaye de faire croire à la manieuse qu’il est ouvert à une relation amoureuse, mais pour cela il faudrait déjà qu’elle se montre. Tour à tour, Polnareff, Abdul, Kakyoin et Joseph en rajoutent une couche avec les compliments, mais cela ne fait que mettre en colère leur ennemie qui comprend bien qu’ils ne sont pas sincères. Elle lance alors sa langue qui assomme à moitié Jotaro et l’envoie entre deux molaires. Star Platinium l’empêche de se faire écraser, mais la puissance de la mâchoire géante est énorme et même le stand ne peut résister. Au moment où les compagnons de Jotaro croient qu’il s’est fait écraser, ils entendent un bruit venant de l’intérieur de la dent...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un peu de nouveauté dans ce 8ème volet ! Première surprise : le groupe de Jotaro rencontre un nouveau manieur de stand allié des plus inattendus puisqu’il s’agit d’un chien ! Mais ce n’est pas le plus important car ils tombent ensuite sur un nouvel ennemi et, vu qu’en dehors de Dio qui devrait logiquement être la dernière carte de tarot (« the world »), il n’était pas censé y en avoir d’autres, cela amène quelques questions. Et on a bien vite la réponse : le jeu de tarot étant tiré d’un autre jeu de carte égyptien, les nouveaux manieurs, au nombre de 9, en sont les représentants. Pour couronner le tout, il ne reste que deux semaines pour affronter tout ce petit monde, car la mère de Jotaro ne tiendra guère plus longtemps que cela. Cela promet un programme chargé pour la suite... En attendant, les manieurs de stand rencontrés ici (le premier mis à part car le combat se termine très vite et presque de manière anecdotique) proposent comme à chaque fois de la nouveauté et des combats de fait originaux. On pourra d’ailleurs apprécier tout spécialement l’ennemi qui prédit l’avenir en BD. Et malheureusement, si les points positifs sont les mêmes que d’habitude, les défauts aussi avec un groupe de héros qui tombe toujours dans tous les pièges qu’on leur tend (même s’il faut bien avouer par contre qu’en dehors du premier, là encore, les fins des combats sont un peu mieux gérées cette fois). Alors oui, le coup des 9 nouveaux ennemis sortis d’un chapeau, ce n’est pas fait avec subtilité. Pourtant, ce 8ème opus se montre déjà plus attractif que quelques-uns de ses prédécesseurs, et on espère que les suivants continueront dans cette voix.

voir la fiche officielle ISBN 9782759509485