parution 05 janvier 2011  éditeur Tonkam  collection Tonkam Shôjo
 Public ado / adulte  Thème Horreur, Conte - Féerie, Fantastique - Etrange Shôjo

The royal doll orchestra T4

Accusé du meurtre du duc de Rhodonite, l’orchestre royal fuit et ses membres vont rencontrer le grand-père de Kohaku qui va alors leur dévoiler son triste passé. Un requiem toujours palpitant.


The royal doll orchestra T4, manga chez Tonkam de Yuki
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tonkam édition 2011

L'histoire :

Le duc Rhodonite a été tué et Berthié a fait en sorte que ce soit l’orchestre de Rutile qui soit accusé du meurtre. Du coup, le groupe fuit la cour de la reine en urgence et repart sur les routes pendant que des avis de recherche sont diffusés à travers tout le royaume. Au bout d’un moment, Rutile et ses musiciens s’arrêtent pour se reposer dans une taverne d’une petite ville non loin de l’ancienne planque de Kohaku. Ils sont en train de manger quand Rutile leur propose de dissoudre l’orchestre : ainsi, chacun fuira de son côté et ils pourront augmenter leur chance d’éviter la peine de mort. Eles vide alors son verre à la figure de Rutile en lui expliquant qu’ils lui font confiance et qu’il devrait ressentir la même chose pour eux. Spinelle, qui les suivait, intervient alors et prévient Eles : Rutile les utilise pour sa survie personnelle et elle risque d’en souffrir. L’orchestre décide finalement de rester soudé et c’est à ce moment qu’arrive le grand-père de Kohaku qui fait preuve d’une forte animosité vis-à-vis du violoniste...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’orchestre royal officieux poursuit sa route en tant que groupe de criminels en fuite mais l’histoire prend tout de même le temps de s’intéresser un peu plus à Kohaku avant d’avancer encore d’un cran. En ce qui concerne le violoniste, on fait connaissance avec une partie de sa famille et on apprend son triste passé ainsi que les raisons qui l’ont poussé à rejoindre Rutile. Déjà fort sympathique, le personnage (que l’auteur présente dans les bonus comme son préféré dans la série) consolide sa personnalité et devient encore plus attachant qu’il ne l’était déjà. Puis, l’intrigue fait de nouvelles avancées, avec au programme : le retour étonnant de Spinelle, la rencontre des quatre membres du Sénat et leurs motivations, la découverte de l’oratorio, et enfin quelques massacres. Le scénario ne manque donc ni de rythme, ni de rebondissements, ni d’action, ni de surprises, ce qui nous fait là encore un opus très fourni. La tragédie continue de s’accélérer et on est une fois de plus complètement transporté par l’histoire. Les graphismes sont quant à eux toujours délicieux, et proposent des planches très fournies aux décors très détaillés et avec des personnages aussi beaux que parés de vêtements saillants et gothiques. Comme d’habitude, on est donc envouté et on attend le prochain et dernier volume qui devrait nous offrir un final surprenant.

voir la fiche officielle ISBN 9782759506248