parution 03 avril 2019  éditeur Bamboo  Public enfant / ado / adulte  Mots clés Chronique sociale

Les Amies de papier T3

Treize envies de te revoir

Meï et Charlotte, les « meilleures amies du monde », continuent de s’écrire très régulièrement, malgré l’apparition de smartphones dans leurs vies et leurs turpitudes familiales. Finiront-elles par se revoir un jour ?


Les Amies de papier T3 : Treize envies de te revoir (0), bd chez Bamboo de Cazenove, Chabbert, Cécile, Cordurié
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2019

L'histoire :

Dans le train qui la mène vers le littoral, Charlotte est euphorique. En effet, suite à l’incendie de la boulangerie familiale, elle part seule en vacances, cette année. Or elle va rejoindre sa meilleure amie, Meï, pour une pleine semaine de bonheur, et elle le chante sur tous les tons. Les passagers alentours sont ainsi tous au courant et s’amusent de son enthousiasme. Or à l’arrivée, Charlotte déchante cruellement : la mère de Meï l’accueille seule et lui annonce que Meï sera finalement absente toute la semaine ! Le divorce et l’insensé calcul du partage des enfants ont en effet amené son ex-mari à emmener Meï et son petit frère dans un gîte rural en Ardèche. Charlotte va devoir passer une semaine de plage avec la mère de sa copine ! L’absurdité de la situation plonge Charlotte dans une profonde mélancolie, au début. Mais la mère de Meï est vraiment sympa et se met à portée de l’adolescente, qui passe finalement une bonne semaine, certes un peu étrange, en compagnie d’une adulte. Du côté de Meï, la rage est également de mise… au début. Son père la prive d’une semaine d’amitié tellement attendue ! Cependant, elle finit par comprendre et accepter elle aussi les motivations de son père. Et puis, pour compenser, ce dernier lui offre un nouveau bloc de papier à lettres, afin d’écrire à Charlotte. Coïncidence : la mère de Meï en fait autant en offrant un nouveau papier à lettres à Charlotte…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les adolescentes Amies de Papier poursuivent leur étonnante relation épistolaire, en contre-pied total de notre ère des réseaux sociaux et des textos. Tel est le concept volontaire de cette série, qui ambitionne de restaurer l’importance et la valeur de l’écrit manuscrit à notre époque, au cours de laquelle les échanges virtuelles riment avec superficiel. Etant donné la simplicité du sujet, on aurait pu craindre son champ restreint… mais les co-scénariste Ingrid Chabbert et Christophe Cazenove parviennent fort bien à renouveler les situations de leur histoire d’amitié adolescente, et à donner des angles de réflexion à portée du public pré-pubère. Du reste, après 2 tomes qui faisaient fi des technologies modernes, comme si la série se plaçait en-dehors de l’époque et donc de la réalité, ils abordent enfin ce sujet, afin de le désamorcer pleinement et officiellement ! Ainsi Charlotte donne une leçon de vie à Tristan, un gamin qui ne décroche pas de ses jeux vidéos en ligne ; puis elle s’insurge contre Meï – pour une première brouille épistolaire ! – après qu’elle lui a envoyé une lettre creuse et en mode texto, car elle a passé sa nuit sur son nouveau smartphone. En dehors de ces sujets, les auteurs abordent aussi la difficile reconstruction familiale post-séparation. Le ton est certes toujours un peu moralisateur et trop-vertueux-pour-être-crédible (l’appétence culturelle, tout comme les lettres sans une seule faute d’orthographe, en classe de 6ème, c’est de la science-fiction !)… Mais cette série reste un modèle de chronique « feel-good » qui ravira ses fans. D’autant que le dessin de Cécile reste sérieux et impeccablement mis en scène, agréable et expressif en toutes circonstances.

voir la fiche officielle ISBN 9782818966808