parution 08 novembre 2019  éditeur Dargaud  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour, Conte - Féerie

Le Loup en slip T4

N'en fiche pas une

Le loup en slip est accusé de vol, parce qu'il n'arrive pas à expliquer comment il a des sous sans travailler. Mais d'ailleurs, est-ce bien nécessaire de travailler ? Une allégorie « politique » et philosophique, pour les plus jeunes.


Le Loup en slip T4 : N'en fiche pas une (0), bd chez Dargaud de Lupano, Itoïz
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2019

L'histoire :

Comme il le fait régulièrement, le loup en slip s'en va s'approvisionner au petit marché de la forêt. Il paie son bobun (salade vietnamienne) trois sous et s'en repart tout guilleret. Mais il est aussitôt arrêté par une brigade policière de deux blaireaux, qui l'accusent de vol ! Le marchand confirme pourtant que le loup en slip a bel et bien payé sa nourriture le prix de trois sous. Oui, mais l'écureuil accuse : et comment les a t-il eus, le loup en slip, ses trois sous ? Quelqu'un a t-il jamais embauché le loup en slip sous contrat de travail ? C'est pourtant vrai : comment le loup en slip peut-il avoir des sous sans travailler, autrement qu'en les volant quelque part ? Il est emmené derrière les barreaux, sous la surveillance dilettante du sanglier, tandis que l'affaire fait les choux gras de la presse quotidienne. Ses voisins de cellule – de vrais brigands ! – le traitent de feignasse. Même eux, qui sont cambrioleurs professionnels, considèrent leur activité comme du travail. Allons bon. Est-ce donc indispensable de travailler dans la vie ? A quoi cela sert-il, au fond, si les sous arrivent tout seul dans la poche du loup en slip, chaque matin à son réveil ? Et tandis que la patrouille entame une enquête de proximité, le loup en slip fomente un plan d'évasion...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dites, au fond, vous le savez, vous, à quoi ça rime de travailler toute sa vie ? Certes, il faut bien gagner des sous, afin de pouvoir se payer de quoi vivre, justement. Mais si les sous arrivent tout seuls sur votre compte bancaire sans rien avoir à fiche, est-ce qu'on est un voleur ? Il faut bien qu'ils viennent de quelque part, les sous... Or si on ne travaille pas, on est forcément un voleur, CQFD. A travers ce 4ème épisode, Wilfrid Lupano interroge ses jeunes lecteurs sur la valeur travail et le droit à la fainéantise. Pour peu que les jeunes lecteurs ne considèrent pas la lecture comme un travail (à notre époque ludique-numérique, c'est pas gagné), ils accéderont donc à cette pure question philosophique (Diogène se l'était déjà posée sous l'antiquité), sous la forme d'une aventure comme toujours marrante et très accessible. Car cette allégorie soulève en outre moult questions intéressante, surtout dans la période actuelle de mouvements sociaux dédiés au temps de travail. N'est-ce pas aberrant de vouer une vie au travail ? Que doit-on considérer comme un travail ? L'oisiveté est-elle mère de tous les vices ? Certes, Lupano ne s'encombre guère d'une grosse incohérence : une première enquête révèle que le loup ne travaille pas ; puis une seconde révèle qu'il travaille bien, en fait. Son travail est certes bénévole et « social » ; mais travailler dans le social, c'est quand même du travail ! Et finalement, c'est bien là l'origine de ses revenus et le résultat d'une activité. C'est donc par définition un travail rémunéré... Le sens de la fable est donc un peu bancale, mais la bonne humeur qui émane du dessin de Mayana Itoiz, tout comme les dialogues rigolos et savoureux, font largement passer ces pinaillages au second plan.

voir la fiche officielle ISBN 9782505075325