parution 27 février 2019  éditeur Delcourt  collection Pataquès
 Public ado / adulte  Thème Humour

La Sémantique c'est élastique

La langue française est riche et changeante mais on oublie trop vite ses origines. James s'essaie au cours de français ludique et divertissant : même l'étymologie peut faire rire !


La Sémantique c'est élastique, bd chez Delcourt de James
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

L'auteur se pose beaucoup de questions sur la sémantique, le sens des mots et l'évolution de la langue française. Il faut dire que tout change rapidement et que l'utilisation du français à l'oral n'est pas toujours correct. L'exemple du mot « salaud » et « salope » est une parfaite illustration de l'abandon de la sémantique et de l'absence de logique de l'étymologie actuelle. Pour illustrer cet exemple, il fait venir un jeune, Dylan-Edouard, au langage fleuri et quelque peu rudimentaire. Il lui explique qu'un homme qui gagne beaucoup d'argent en exploitant les employés est un « salaud de riche » comme le dit si bien Dylan-Édouard. À l'époque, on utilisait le féminin de « salaud », « salaude » pour désigner une femme qui n'a pas de morale, qui est sale intérieurement. Pourtant, aujourd'hui, on parle de « salope » alors que le mot a une connotation uniquement sexuelle. Alors, que faire du masculin de « salope » qui n'a pas le même sens et du féminin de « salaud » qui désigné également autre chose ? Un casse-tête que le pauvre Dylan-Édouard a cessé de comprendre dès le début... Il faut donc une autre présence qui apportera un peu plus d'idées et de suggestions. Il s'agit de Charlène !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L'étymologie et la signification des mots dans notre langue est une science complexe. James a eu envie de s'attaquer à ce monument au sein d'un petit album rafraîchissant. À l'aide d'un personnage rondouillard et roublard, il décortique certains mots qui ont une histoire atypique. L'étymologie de la dinde, du tennis, du mot « personne », des anglicismes, n'auront plus de secrets pour vous. En quatre pages, la notion est abordée dans toute son histoire et sa complexité, avec un ton pédagogique et un style faussement érudit. L'humour n'est jamais très loin pour faire passer ce petit cours linguistique avec des jeux de mots intelligents et des chutes bien senties. Certains sujets sont bien plus forts et percutants que d'autres, comme les mots féminins ou les fautes d'orthographe. Le mélange peut paraître un peu disparate et aléatoire, mais l'ensemble est original et intéressant. D'autant que le dessin avec des personnages, qui ressemblent au graphisme d'Alinea, est sobre, minimaliste, mais efficace. Un cours de langue française sympathique et instructif !

voir la fiche officielle ISBN 9782413015260