parution 01 février 2008  éditeur Dupuis  collection Empreinte(s)
 Public ado / adulte  Thème Historique, Fantastique - Etrange

Hammerfall T2

Les ombres du Svartalaheim

Tandis que les frères Larsson sont livrés en esclavages à des créatures non-humaines, la troupe franque poursuit sa route de retour vers Charlemagne. Une aventure viking paradoxalement un peu plate...


 Hammerfall T2 : Les ombres du Svartalaheim (0), bd chez Dupuis de Runberg, Talijancic, Häflinger
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2008

L'histoire :

Le jour de ses noces, Harald Larsson a vu son village scandinave vandalisé et ses habitants réduits en esclavage par une horde de guerriers francs. A la tête de ces derniers, Bjorn-le-beau assouvit une vengeance personnelle, sous prétexte d’évangélisation d’un peuple aux croyances ancestrales. Il a l’appui de l’Eglise, notamment en la personne d’Arno de Salzbourg, et la puissance militaire prêtée par le roi des francs, qu’on appellera bientôt Charlemagne. Chemin faisant, les francs abandonnent un groupe d’esclaves pour payer leur droit de passage aux Skanes, des créatures forestières sanguinaires et non-humaines. Harald et son frère Henrik font partie de ce contingent, qui regarde s’éloigner le reste de la cohorte, parmi laquelle se trouve Lina, la jeune épouse d’Harald. Chez les Skanes, les frères Larsson rejoignent d’autres esclaves humains dans un vaste baraquement. Ces derniers leur explique leur quotidien : ramasser et rapporter d’énormes blocs de bois afin d’entretenir des feux voués au dieu Ymir. Pendant ce temps, à Aix-la-Chapelle, un enfant félon s’arrange pour entrer au service de Carloman, un des fils de Charlemagne…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La force de la couverture signée Nicolas Fructus est trompeuse. Après un fastidieux déchiffrage, le titre en écriture runique, n’en apprend guère plus… Le premier opus était à moitié décevant (donc à moitié enthousiasmant), on attendait donc de cette suite qu’elle prenne enfin son envol… Pour la seconde fois, ces aventures vikings, bien que farouches et guerrières, manquent cruellement de piment. A la base, les auteurs campent pourtant leur saga à une ère intéressante, celle à laquelle les pays scandinaves versèrent dans la chrétienté, sous l’égide de Charlemagne. A la réalité historique se mêle pourtant le fantastique de la mythologie scandinave, ce qui s’avère relativement désarçonnant. En effet, le véritable souci de réalisme qui est porté sur les costumes et les mœurs de cette époque médiévale, est paradoxalement anéanti par l’apparition de créatures non-humaines, plus proches de l’orque tolkiennien que de nos livres d’Histoire. Leur apparence anthropomorphique est sans équivoque : peaux grises, oreilles pointues, truffe aplatie, iris reptiliens… Cet « entre-deux genres » est pour le moins troublant. D’un côté, le prosélytisme catholique qui compose le propos de fond, y perd toute crédibilité historique ; de l’autre, s’agissant d’heroïc-fantasy, ces aventures manquent singulièrement de fougue, de souffle épique, de spectaculaire qui déchire tout ! Sans doute le dessin réaliste de Boris Talijancic, qui peine à différencier les protagonistes (tous chevelus, barbus, roux et portant grosso-modo la même tunique), manque t-il de peps. Sans doute aussi, les nombreuses trames narratives mises en place par Sylvain Runberg, assurément documenté et fidèle à sa ligne narrative, s’additionnent-elles sans s’imbriquer totalement. Mais par Odin, où ces atermoiements vikings vont-ils nous mener ?

voir la fiche officielle ISBN 9782800140896