parution 26 juin 2020  éditeur Dupuis  Public enfant / ado / adulte  Thème Historique

Le Fil de l'Histoire T16

Gandhi

Comment Gandhi inventa la non-violence, libéra son pays du colon anglais et devint le père de la nation indienne. Une leçon admirablement synthétique sur un grand homme du XXème siècle.


Le Fil de l'Histoire T16 : Gandhi (0), bd chez Dupuis de Erre, Savoia
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

A la sortie de l’école, Nino se plaint auprès de sa sœur Ariane, qu’un camarade de classe baraqué lui cherche des noises. Cela serait tellement plus simple s’il était plus costaud… Ariane lui rétorque qu’il n’y a pas besoin de violence pour obtenir la victoire, comme l’a prouvé Gandhi face à l’armée britannique. Comment est-ce possible qu’un indien tout chétif soit parvenu à cela ? Ariane se lance alors dans une biographie du célèbre leader indien. Mohandas Gandhi nait en 1869 aux Indes, alors colonisées par les anglais, un empire puissamment armé. Il est issu d’une caste moyenne, ses parents étant marchands et hindouistes. Il se marie à 13 ans (c’est la tradition…), mais perd son premier bébé et rate ses études. A 18 ans, il prend la décision difficile de rejoindre Londres pour y suivre des études d’avocat… alors qu’il ne parle pas un mot d’anglais. Là-bas, il s’intéresse aux religions et apprend de celles-ci un principe philosophique : l’envie mène généralement à la souffrance et aux conflits. La méditation lui semble permettre de tout régler. Dès lors, il cherchera toujours un moyen efficace, mais pacifique, de changer les choses. Il rentre dans son pays diplômé en 1891, mais il peine à trouver des clients. Il accepte une proposition de partir travailler pour une société indienne en Afrique du Sud. Il y découvre un très fort racisme…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La plupart des gens connaissent le nom de Gandhi et, globalement, sa philosophie de non-violence. Mais peu savent comment cet indien issu d’une caste moyenne en est arrivé à établir de magnifiques préceptes de paix, puis à libérer 300 millions d’indien de la colonisation anglaise, jusqu’à devenir un symbole, le père de la nation indienne. Sur un dessin de Sylvain Savoia, et comme toujours à travers la leçon de l'érudite Ariane pour Nino, le professeur Fabrice Erre suit une trame chronologique qui passe par la jeunesse du « Mahatma » (qui signifie « grande âme »), son exil anglais, ses années formatrices en Afrique du Sud et enfin son ambition de révolte non violente en Inde. A chaque fois, Gandhi apprend de ses expériences et en tire des enseignements fondateurs. Parmi lesquels : « La violence est l’arme des oppresseurs qui veulent dominer les autres. Celui qui l’utilise a donc forcément tort. » « Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous. ». Ses armes sont la méditation – être emprisonné ne le dérange donc pas plus que ça – le dénuement – il ne possédait quasiment rien – le jeûne – qui le purifiait – et la désobéissance civile… Massive, le comportement impassible contraint plus sûrement que la violence. Néanmoins, cette leçon sur Gandhi relate aussi ses échecs : sa stratégie de manifestations et de non-violence conduisit à de terribles massacres. L’indépendance de l’Inde ne fut obtenue que parce que l’occupant anglais était épuisé par la seconde guerre mondiale et au prix d’une scission (le Pakistan et le Bangladesh, de confession musulmane, obtinrent leur indépendance). Et il fut assassiné par un extrémiste de son propre camp… Le dossier final revient sur l’histoire de l’Inde et de ses religions, sur les émules géopolitiques de la non-violence, sur quatre biographies (Kasturba sa femme, Nehru son successeur, l’anglaise Annie Bessant et Ali Jinnah, l’indépendantiste qui créa le Pakistan) et termine comme à chaque fascicule par un fil chronologique.

voir la fiche officielle ISBN 9782390340416