parution 01 juin 2007  éditeur Dupuis  collection Repérages
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Orbital – cycle 1, T2

Ruptures

Sur une lune hostile, les diplomates Caleb et Mezoke tentent de désamorcer un conflit entre humains et javlödes. Conclusion du premier diptyque : une grande série de SF est née, truffée de qualités !


 Orbital – cycle 1, T2 : Ruptures (0), bd chez Dupuis de Runberg, Pellé
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2007

L'histoire :

Pour leur première mission, Caleb et Mezoke, recrues fraîchement acceptées au sein du prestigieux ODI (Office Diplomatique Intermondial), n’ont pas la tâche facile. Ils doivent désamorcer un début de conflit entre deux peuples, qui pourrait rapidement dégénérer en guerre interplanétaire. En effet, les Javlödes veulent récupérer leur lune Senestam, exploitée illégalement pour ses ressources minérales (le précieux trélium !) par une colonie d’humains. Or, les humains et leurs prédispositions agressives n’ont pas franchement bonne presse dans le cosmos… Les Javlödes, peuple habituellement pacifique, s’est assuré le soutien militaire de nombreuses autres races, que l’intervention armée démange. Sur Senestam et Upsall, Caleb et Mezoke constatent que chacune des deux parties est arc-boutée sur ses positions. Les négociations avec les humains sont en outre perturbées par de violentes attaques de Stilvulls, des bestioles abominablement destructrices. Elles dévalent parfois par milliers ! Et sous une pluie diluvienne et continue, il n’est pas toujours évident de mener le combat. Grace à leur entraînement, Caleb et Mezoke parviennent toutefois à sauver la colonie. Ils établissent de fait un climat de confiance avec certains colons. Mais les plus extrémistes d’entre eux cherchent visiblement la guerre, afin de servir l’idéal isolationniste. En orbite autour d’Upsall, le vaisseau métamorphe Angus, piloté par l‘énigmatique Nina va alors s’avérer un formidable atout…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si la science-fiction est largement représentée au sein du 9e art, rarement le genre a été orchestré avec autant de brio que sur Orbital. La série ne compte que 2 tomes mais s’inscrit déjà parmi les meilleures épopées galactiques. Au scénario, Sylvain Runberg accomplit la performance de combiner de manière harmonieuse de savoureux ingrédients. Primo, il projette à l’échelle de l’univers des rapports politiques ciselés et passionnants, presque réalistes au regard des ressorts expansionnistes ou indépendantistes terriens actuels. Secundo, le décorum est franchement fascinant : trouvailles futuristes géniales (portes stellaires, vaisseau métamorphe…), bestiaire extraterrestre démesuré, larges horizons et espaces infinis… Tertio, l’action en flux tendu n’empêche nullement de véhiculer de belles valeurs humanistes. Paradoxalement, le genre humain est pourtant le vilain petit canard de l’histoire, et ce paramètre pimente encore un peu plus l’intrigue. Cependant, la réussite est totale grâce au superbe dessin de Serge Pellé, qui accorde la dimension idoine à l’ensemble. Non seulement l’univers mis en relief est fascinant, lisible, cohérent, mais il se déguste également par le biais de moult détails qui reflètent un très joli boulot ! Ses planches rivalisent toutes de beauté entre elles, sans la moindre baisse de régime. Quelques cases sont époustouflantes (au bas mot), quelques astuces visuelles inhérentes au grand art séquentiel (les yeux de Mezoke dans les bulles). Un ravissement ! Au terme de ce second volet, notre duo de héros s’est affranchi d’une première mission en diptyque. Nous avons d’ores et déjà pris rendez-vous avec le tome 3, Nomades, annoncé pour le printemps 2008…

voir la fiche officielle ISBN 9782800139272