parution 30 août 2013  éditeur Le Lombard  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour, Chronique sociale

Ernest et Rebecca T5

L'école des bêtises

Finies les vacances, c’est l’heure de la rentrée des classes pour Rebecca. Mais ce n’est pas grave, car la petite fille adore l’école et son professeur. Une aventure en milieu scolaire drôle et divertissante…


 Ernest et Rebecca T5 : L'école des bêtises (0), bd chez Le Lombard de Bianco, Dalena
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2013

L'histoire :

Les vacances d’été chez Pépé Bestiole et au « pays des cailloux qui marchent » sont terminées. L’heure de la rentrée scolaire a sonné. Et puisqu’elle n’est plus malade, Rebecca peut aller à l’école. La fille de six ans et demi découvre alors qu’elle adore l’école et plus particulièrement son professeur, Monsieur Rébaud. Très enthousiaste, Rebecca se porte d’ailleurs volontaire pour aller au tableau pour écrire son nom et le métier qu’elle rêve de faire plus tard. Pour la féliciter, Monsieur Rébaud lui donne alors deux grandes images dont celles du singe ! C’est tout heureuse que la petite fille retourne à sa place, alors que la cloche sonne la fin des cours. En sortant de classe, elle est abordée par son voisin de bureau qui lui propose d’échanger une de ses images contre celle du singe. Après une petite dispute, Rebecca finit par échanger toutes ses images contre celle du microbe qui lui rappelle son ami Ernest, son ami microbe qui lui manque beaucoup. Rebecca doit justement aller à la consultation du docteur Fakbert afin de faire le point sur sa maladie. Elle espère donc avoir justement des nouvelles de son ami. Malheureusement, le médecin lui annonce une bien triste nouvelle puisque la jeune fille est totalement guérie. Plus aucun microbe n’est présent dans son organisme...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après avoir exploré le soleil et les vacances d’été dans les deux tomes précédents, c’est tout logiquement que Guillaume Bianco (Billy Brouillard, Zizi chauve-souris…) se tourne vers le mois de septembre synonyme de rentrée des classes. D’autant que l’attachante Rebecca, souvent malade, a peu fréquenté les bancs de l’école pour le moment. Fidèle à elle-même, la petite fille est enjouée et de bonne humeur, car elle adore l’école et son instituteur cool et posé. L’enthousiasme et la joie de vivre sont de mise au sein de cette « école des bêtises » où le professeur autorise les « bonnes » bêtises au bout desquelles on apprend quelque chose. Toutefois, la vie de Rebecca n’est pas que joie et bonheur, puisque cette dernière doit également faire face au virus de la grippe et à la maladie de son grand-père. Heureusement, Rebecca peut compter sur le retour d’Ernest, venant pour la protéger de la grippe et servant également de confident concernant Pépé Bestiole. Pour ce cinquième album, le scénariste réussit de nouveau à mélanger avec forces événements réalistes (maladie du pépé, déprime de Coraline la grande sœur...) et événements imaginaires (combat de la grippe que l’héroïne voit réellement comme Ernest). De même, il alterne parfaitement moments drôles et joyeux avec des séquences plus graves. Mixant comme pour les albums précédents la vie de Rebecca et celle de sa grande sœur, Bianco réussit à rendre son récit divertissant et jamais ennuyeux, aussi bien pour le jeune lectorat que pour les adultes. Et les dessins aux traits mi-manga mi-disneyen d’Antonello Danela, agrémentés des couleurs de Cecilia Giumento, finissent de faire de cette série un divertissement familial des plus plaisants…

voir la fiche officielle ISBN 9782803632794