parution 12 juin 2020  éditeur Le Lombard  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour, Conte - Féerie

Les Schtroumpfs T38

Les Schtroumpfs et le vol des cigognes

Un hiatus de transport aérien s’impose aux Schtroumpfs : leurs cigognes ont disparu ! Ils découvrent qu’elles ont été emprisonnées pour une sombre raison. Il faut les délivrer ! Un épisode qui fait toute la lumière sur la relation Schtroumpf / cigognes.


Les Schtroumpfs T38 : Les Schtroumpfs et le vol des cigognes (0), bd chez Le Lombard de Jost, Culliford, Diaz, Culliford
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2020

L'histoire :

Le Grand Schtroumpf annonce sur la place du village que c’est bientôt l’anniversaire du mage Omnibus. Pour l’occasion, quelques schtroumpfs sont invités à aller lui organiser une fête surprise. « Quelques » seulement, car le mage habite loin et il faut donc y aller à dos de cigognes. Or ces oiseaux ne sont pas assez nombreux et disponibles (il y a des réparations à effectuer sur leurs nids) pour emmener tout le monde. Un schtroumpf organisateur est donc nommé pour effectuer un tirage au sort d’une douzaine de places au maximum. Tout se passe comme prévu : 12 schtroumpfs sont identifiés – le Grand Schtroumpf et la Schtroumpfette ont des passe-droits – et préparent un cadeau. Les cigognes sont présentes le jour J pour emmener les 12 Schtroumpfs jusque chez Omnibus. Le voyage se déroule sans encombre. A l’arrivée, Olivier, le disciple d’Omnibus, aide les Schtroumpfs à organiser la soirée surprise : un gâteau rose gélatineux, un bonnet conçu par le Schtroumpf coquet et même des sketchs parodiques conçus par le Schtroumpf farceur. Au final, Omnibus est comblé par sa soirée. Le lendemain, c’est déjà l’heure du retour… mais les cigognes sont en retard, ce qui n’est pas dans leurs habitudes. Le grand schtroumpf profite de ce moment de latence pour raconter à ses amis comment, jadis, les cigognes sont devenues amies du peuple Schtroumpf. Cette histoire terminée, une cigogne arrive enfin… mais seule. En plus, elle est fébrile et nerveuse. Il est forcément arrivé quelque chose de grave à ses congénères…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cela fait 38 tomes que les cigognes servent de moyen de transport aérien aux Schtroumpfs lorsqu’ils doivent se déplacer loin, et on ne savait toujours pas comment ce curieux volatile en est arrivé à être ainsi utilisé par nos amis lutins bleus. Ce tome propose d’éclaircir ce mystère, lors d’un flashback de deux pages raconté par le Grand Schtroumpf (qu’on vous laisse découvrir). Or cet éclairage utile à l’univers des Schtroumpfs ne constitue pas le cœur de l’intrigue de cet épisode dessiné suivant les strictes règles de la charte artistique par Miguel Diaz Vizoso, et scénarisé par Alain Jost et Thierry Culliford (fils de Peyo). En effet, le Vol des cigognes du titre est polysémique ! Non seulement il évoque le « vol » en tant que déplacement aérien – les cigognes sont les avions des Schtroumpfs – mais aussi le « vol » en tant que chapardage, cambriolage. Car nos volatiles se retrouvent ici kidnappés pour d’obscures raisons (on vous laissera découvrir par qui et pourquoi), et il revient évidemment aux Schtroumpfs de les délivrer et de réduire à néant les ambitions néfastes de leurs ravisseurs. Comme d’habitude avec la série régulière des Schtroumpfs, les auteurs équilibrent fort bien le rythme narratif, la psychologie des personnages récurrents, les dialogues et les actions. Ils en profitent aussi pour faire un chouya de didactisme sur un sujet de société : ce sera cette fois la fake news des pseudos vertus bénéfiques des œufs de cigognes sur l’organisme, en parodie (par exemple) des vertus de la poudre de corne de rhinocéros sur les performances sexuelles dans certains pays d’Asie. L’album en profite aussi pour préciser le juste emploi du cri de la cigogne, un point de détail d’importance : la cigogne claquette ou craquette, mais elle ne caquette pas (c’est la poule, qui caquette, m’enfin, schtroumpf alors !)

voir la fiche officielle ISBN 9782803677153