parution 01 janvier 2006  éditeur Milan  collection Treize étrange
 Public ado / adulte  Thème Humour, Aventure - Action

Ratafia T2

Un zèle imbécile

Romuald et l'équipage de la Kouklamou suivent les indications de la 7e carte au trésor en dépit du scepticisme de leur capitaine. Suite biscornue d'une aventure de pirates ayant toujours le mot pour rire.


 Ratafia T2 : Un zèle imbécile (0), bd chez Milan de Pothier, Salsedo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Milan édition 2006

L'histoire :

La mer est d’huile et l’équipage de la Kouklamou chante à tue-tête. Lorsque apparaît le terrible Charles et son acolyte, venus reprendre le contrôle du navire. Pour réussir, il leur faut mettre en œuvre le plan S, plan social d’élimination de tous les pirates-zombies récalcitrants. Les morts-vivants liquidés restent un léger problème : le petit capitaine passé par-dessus bord s’est transformé en Poséidon géant. Surgi des flots, il provoque une tempête qui submerge le pauvre Charles… qui boit la tasse. Une voix lui crie alors : « Bon retour parmi les vivants Charles ! Ah ah ah ! T’as une de ces mines de déterré ! ». Tout cela n’était-il qu’un cauchemar ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un résumé très étrange me direz-vous ? Normal, c’est l’édition « Treize étrange » qui veut ça… Ne cherchez pas une quelconque vraisemblance dans cette bd. Peine perdue, c’est une histoire absurde de flibustiers à brûle pourpoint ! Après avoir hissé pavillon lors du premier opus Mon nom est capitaine (allusion à un célèbre western spaghetti ?), Nicolas Pothier et Frédérik Salsedo promènent leur joyeux équipage à la recherche de fabuleux trésors promis par la possession de neuf cartes. Neuf ? Vous avez bien lu. En fait, il n’en reste déjà plus que sept, mais comme le dit le second et truculent Romuald : « Neuf cartes au trésor d’un coup, c’est un peu comme mourir. Cela n’arrive qu’une fois dans la vie d’un pirate ! ». Les répliques fusent et font mouches. Quiproquos, litotes, onomatopées et autres jeux de mots, il y a « De la Cape et des Crocs » (Ayroles, Masbou) dans cette tambouille sauce Ratafia, un ton lyrique en moins. Tout est à prendre à contre-pied, au premier (et/ou troisième, sait-on jamais) degré. D’un ridicule tel qu’il pourrait tuer. Un trait affable pour croquer des faciès allongés aux sourires carnassiers. Des petits yeux exorbités. Des couleurs franches et « zélées ». Une mer turquoise. Bref, un humour décapant, savoureusement parodique. Le pire n’est jamais loin, toujours à venir. Est-ce à dire qu’il ne faut qu’en rire ? Il y a un léger soupçon d’Iznogoud chez le second qui ajoute à la farce. Son capitaine semble presque philosophe et néanmoins tout aussi imbécile. A l’instar d’Eusèbe le lapin, il paraît incongru pour un pirate. Un vrai porte-poisse ! Le titre du troisième volet est déjà connu : L’impossibilité d’une île. Michel Houellebecq n’a qu’à bien se tenir…

voir la fiche officielle ISBN 9782745919441