parution  éditeur Hachette  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Marvel Comics : le meilleur des super-héros T25

Captain Marvel

Captain Marvel est un personnage de légende parmi tous les super-héros. On le retrouve ici, prisonnier de la Zone Négative, dans des épisodes marquants et signés par de très prestigieux artistes. Un bout d'anthologie, parmi des chapitres moins marquants.


 Marvel Comics : le meilleur des super-héros T25 : Captain Marvel (0), comics chez Hachette de Wolfman, Conway, Moench, Thomas, Patterson, Adkins, Kane, Buscema, McLaughlin, Broderick, Boring, Giacoia, Romita Sr, Seani, Wein, Gafford
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Yon-Rogg et Mar-Vell sont devenus des ennemis mortels, mais ce dernier a été fait prisonnier de la Zone Négative. Alors qu'il dérive dans le néant, l'Intelligence Suprême, guide omniscient de la galaxie Kree, s'adresse à lui. Il existe une issue pour Captain Marvel et c'est un enfant qui l'y conduira. Dans l'esprit du Kree qui a sauvé la Terre de l'invasion planifiée par sa race E.T., apparaît l'image d'un jeune homme costumé qui arpente des rues sordides. Cet enfant est en proie à un terrible doute, puisqu'il ne comprend pas pourquoi il est abandonné de Captain America. Ce qu'il ignore, c'est que par un ignoble stratagème, c'est le maléfique Crâne Rouge qui s'est substitué au super-soldat ! A sa recherche, il finit par le localiser et le rejoint. Hélas, le symbole de la bannière étoilée lui assène un violent soufflet, en le priant de le laisser définitivement tranquille. Mais le gosse est coriace. Intrigué par le comportement incompréhensible de son mentor, il le piste jusqu'à pouvoir s'introduire dans une sorte de laboratoire secret, où il retrouve les Néga-bracelets du Kree. Lorsqu'il s'en saisit, une connexion s'opère alors entre eux deux...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En 1982, Jim Starlin signe avec La mort de Captain Marvel un comic book historique à plus d'un titre. On ne va pas s'attarder sur cette histoire bien connue : premier roman graphique de Marvel, sa charge émotionnelle où le héros succombe uu cancer, l'hommage que l'auteur en fait à son père... et le fait que c'est ainsi que l'ancien guerrier Kree devient plus populaire qu'il ne l'avait jamais été. Flashback en 1969 pour la sélection de ce tome, qui contient les #17 à #23 de Captain Marvel et les deux numéros de Marvel Spotlight on Captan Marvel, parus quant à eux en 1979. Les sept chapitres écrits par Roy Thomas, par la suite relayés deux ans après par Gerry Conway et Wayne Boring, mettent en scène le glorieux Kree prisonnier de la Zone Négative, puis aux prises avec Megaton. C'est une dimension désolée, une sorte d'anti-cosmos qui annihile tous ses pouvoirs. Le Kree étant un traître à sa cause, car il était chargé de préparer l'invasion de la Terre, mais a cédé à sa beauté et aux qualités des humains, paie ainsi le conflit qui l'a opposé au colonel Yon-Rogg, ancien camarade qui a juré sa perte. Cette fois-ci, l'histoire se termine bien pour le héros. Celle d'après, écrite deux ans plus tard par Gerry Conway et Wayne Boring, est nettement moins originale. Elle oppose le personnage à Megaton, énième homme irradié par des radiations nucléaires, que sa haine va conduire à devenir un être malfaisant. C'est du déjà-vu et ça ne marque pas les esprits. Avec les deux derniers épisodes, écrits par Doug Moench et dessinés par Pat Broderick, on renoue avec la dimension épique et spatiale de Captain Marvel. Le héros est ici confronté à I.S.S.A.C., un super ordinateur. Là aussi, ces épisodes marqueront les lecteurs de la fin des années 70, avec leur visuel spectaculaire. Voici donc un volume avec un petit bout d'histoire de Marvel !