parution 05 novembre 2010  éditeur Kana  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Shônen

Bakuman T4

La fin des vacances sonne le glas du duo Saikô-Shûjin : ce dernier n’a pas tenu ses délais pour proposer un nouveau scénario et Saikô décide de se séparer de lui ! Continuant sur la lancée du précédent, ce volet va encore plus loin que nos attentes.


 Bakuman T4, manga chez Kana de Ohba, Obata
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©© Tsugumi Ohba, Takeshi Obata / SHUEISHA Inc. édition 2010

L'histoire :

Les vacances d’été sont terminées et Saikô est déçu : Shûjin n’a pas terminé de nouveaux nemus comme promis. Sans en parler à Saikô, ce dernier s’est creusé la tête pour trouver les bases d’un manga d’enquêtes original à lui proposer à la place d’une histoire de baston, mais cela s’avère bien plus compliqué qu’il ne le pensait et il n’a rien à donner pour le moment à son partenaire. Le lendemain matin, Shûjin attend Saikô en bas de chez lui pour aller en cours. Le dessinateur lui annonce alors qu’il a décidé de faire cavalier seul désormais car Shûjin n’a pas tenu sa promesse. Ce dernier ne peut malheureusement pas aller contre son avis car lui aussi estime qu’il a failli à tenir les délais qui lui étaient imposés. Il ne lui parle même pas du fait qu’il avait commencé à chercher dans la direction des mangas d’enquêtes plutôt que de combats... Plus tard, Saikô prend rendez-vous avec M. Hattori, son éditeur, pour lui annoncer la nouvelle. Il en profite alors pour lui dire également qu’il compte changer de veine pour se lancer dans une histoire de détective. Prétextant un passage aux toilettes, l’éditeur passe alors un coup de fil à Shûjin pour avoir sa version des faits, et lui aussi lui annonce qu’il a de son côté décidé de partir sur un scénario policier. M. Hattori est étonné : sans s’être parlé, les deux adolescents ont donc eu la même idée au même moment ! Voyant que Saikô n’est pas satisfait de cette séparation, le responsable éditorial va alors l’encourager à continuer sur la voie du manga policier, tandis que dans un deuxième temps, il va également encourager Shûjin à suivre la même route, mais sans en parler à Saikô, dans le but que les deux adolescents finissent par se retrouver...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le troisième volet s’émancipait des gros défauts de la série pour atteindre un nouveau palier, et c’est donc sans surprise que ce nouveau tome continue sur cette bonne voie en évitant le schéma de facilité que les tout premiers chapitres de la série avaient initié. Cette fois, le duo de mangakas se sépare carrément car Shûjin, le scénariste, n’a pas réussi à tenir sa promesse de fournir les nemus d’un nouveau scénario. Mais là encore, Tsugumi Ohba nous prend rapidement à revers : après avoir mis au point une stratégie à long terme avec M. Hattori, l’éditeur, pour que les deux jeunes gens se retrouvent après avoir progressé chacun de leur côté, le mangaka les remet sur le « droit chemin » bien plus tôt qu’on ne l’aurait cru. De fait, l’auteur joue un peu avec nous mais, surtout, fait ainsi faire un grand bond en avant à son scénario qui était dans une situation quelque peu critique. Après cela, le duo de héros se remet au travail en visant un prochain concours, toujours dans le but de convaincre la rédaction de leur donner ensuite leur chance pour une série. En parallèle, on s’intéresse aussi à leurs plus gros rivaux pour ce concours, d’autres jeunes (et moins jeunes) dessinateurs talentueux qui ont chacun un atout de nature différente dans leur manche : histoire différente des canons du genre, grande maîtrise du dessin, popularité déjà acquise... C’est donc l’occasion de nous parler un peu du système de notation des séries par le public, des qualités et des défauts d’un tel système, et aussi de mettre en avant le rôle crucial que peuvent avoir dans ce contexte les membres d’une rédaction éditoriale dans l’industrie de la BD japonaise. Le tout étant mis en images par des dessins comme toujours impeccables et d’une grande précision, les graphismes ne souffrent pas vraiment la comparaison avec le scénario riche et dense qui les accompagne (d’ailleurs, le fait de nous parler d’autres dessinateurs est l’occasion pour Takeshi Obata de proposer quelques dessins dans des styles totalement différents du sien, ce qui est assez sympathique). A la fin, un dossier sur le Weekly Shônen Jump et les séries mythiques qui y sont nées complète de fort belle manière ce volume, et on espère que ce genre d’initiative se renouvellera dans les prochaines publications. Encore une fois, un opus très bien rempli et qui sait même nous emmener au-delà de nos attentes.

voir la fiche officielle ISBN 9782505009887