parution 11 avril 2013  éditeur Ki-oon  Public ado / adulte  Thème Thriller, Seinen

King's game T2

Les derniers ordres du roi font monter le niveau de perversion chez les participants involontaires. Qui peut bien être à l'origine de cette machination ? Un second volet moins maîtrisé que le premier.


 King's game T2, manga chez Ki-oon de Kanazawa, Renda
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Ki-oon édition 2013

L'histoire :

Nobuaki a reçu sur son téléphone portable le nouvel ordre du Roi. Si Naoya n'a de pas de rapports sexuels d'ici à dix minutes, il perdra la vie immolé par le feu. Ces derniers jours, les morts annoncées ont bien eu lieu, donc pour Nobuaki, l'heure est grave. Surtout, il n'y a qu'une seule fille dans les environs, et il s’agit de sa petite amie Chiemi. Nobuaki est en colère mais emmène son meilleur ami et sa douce dans une pièce. Il les enferme et leur ordonne d'avoir un rapport sexuel. Naoya refuse et s'entête dans sa décision. Toujours plus sur les nerfs, Nobuaki frappe son ami et finit par lui faire perdre connaissance. Chiemi est désemparée mais rassure son petit ami, elle va tout faire pour que le jeu du roi soit acquitté. Quelques minutes plus tard, le message est envoyé sur tous les portables de la classe. L'ordre a bien été exécuté. Le lendemain, un nouvel ordre est envoyé, il vise tous les garçons de la classe...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Jusqu’ici, l'intrigue de King's game se montrait suffisamment originale : des lycéens recevant sur leurs téléphone portable des ordres qui, s'ils ne sont pas exécutés, peuvent leur coûter la vie. A mesure des défis lancés par le mystérieux roi, le degré de perversion ne cessait de monter pour provoquer un énorme cliffhanger à la fin de l'album précédent où le héros Nobuaki apprenait que son meilleur ami devait avoir un rapport sexuel dans les 10 minutes sous peine de mourir. Le problème étant que seule la petite amie de Nobuaki est là... C'est donc dans un climat de tension extrême que l'on reprend la lecture de la série. Si cette séquence reste bien mise en scène, on s'interroge plutôt sur la tournure que le scénariste fait prendre à son récit. La montée en puissance s'est peut être faite trop rapidement, et les rebondissements à venir s'annoncent aussi saugrenus qu'incohérents. Ainsi, le défi suivant tourne presque au ridicule avec une atmosphère pesante où le héros doit mourir mais où il s'en sort de façon grotesque. A trop vouloir imposer du suspense, le scénariste finit par franchir la ligne entre l'effroi et le grand-guignol. Dommage. Les dessins sont quant à eux dans la lignée du précédent opus même si Hitori Renda exploite mieux les passages rythmés par l'horreur. King's game effectue une légère sortie de route mais ne concluons pas trop hâtivement notre jugement car les 3 albums à venir pourraient bien nous surprendre encore... en bien, espérons-le !

voir la fiche officielle ISBN 9782355925153