parution 11 septembre 2014  éditeur Kurokawa  collection Kurokawa shojo
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Fantastique - Etrange Shôjo

Pure blood boyfriend T5

Après la perte de mémoire de Suzuran, Kana s’interroge quant à la pertinence de chercher les stigma. Des révélations pas inintéressantes mais bancales.


 Pure blood boyfriend T5, manga chez Kurokawa de Shouoto
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kurokawa édition 2014

L'histoire :

Aki a réussi à s’emparer du stigma de la luxure de la petite Suzuran mais cela a épuisé les forces des deux jeunes gens qui en perdent connaissance. Plus tard, lorsque Suzuran se réveille à l’hôpital, la demoiselle ne reconnaît pas son entourage : en fait, elle ne se rappelle pas de son frère ni qu’elle était un vampire... La petite ne semble pas malheureuse pour autant, ce qui rend Kana perplexe. Cette dernière se demande si elle pourrait conserver le sourire dans une telle situation. De plus, elle s’interroge quant à l’utilité de continuer à chercher les stigmas et s’il n’y a pas un autre moyen de sauver Eriya...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les révélations commencent à pleuvoir dans ce volume. Néanmoins, il faut attendre avant que les choses ne se décantent. Les personnages passent d’abord un certain temps à pleurnicher ou s’adonner à la jalousie sans que cela fasse avancer grand-chose. Puis, les langues se délient et on en apprend plus sur les stigma mais aussi sur l’enfance d’Aki et de Kana. Là, on comprend un peu mieux les relations entre les personnages et aussi leurs desseins. Cela n’est pas inintéressant car l’intrigue devient plus claire. Néanmoins, la narration reste assez abrupte et l’histoire de base assez mince. On ne s’emporte donc pas plus que cela et on reste assez mitigé par l’ensemble et très moyennement confiant pour la suite...

voir la fiche officielle ISBN 9782351429815