parution 01 octobre 2004  éditeur SeeBD  collection Tokebi
 Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Aventure - Action

Yongbi T9

Yongbi se remet enfin en route vers le pavillon d'or mais il n'est pas le seul à être du voyage. Le palais attire toutes les convoitises et dans la course au trésor, les rencontres fortuites sont rarement les fruits du hasard...


 Yongbi T9, manga chez SeeBD de Jung Hoo
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©SeeBD édition 2004

L'histoire de la série :

Le chevalier Yongbi est un ancien général des lances noires, une armée crainte de tous. Il est désormais chasseur de primes dans une Chine médiévale qui n'est pas sans dangers. Toujours à la recherche d'argent facile Yongbi s'apprête à amener Gu Hui, le chef des serpents noirs au château de Ho Book pour y recevoir la rançon lorsqu'il croise la route de Yul Mooki, enfant orphelin qui possède le médaillon d'or et est le seul à connaître l'emplacement du légendaire palais d'or. Yongbi ignore la valeur du médailon maisi Ae Mon Hong, la redoutable chef des sangs rouges, lui révèle sa véritable valeur en espérant le manipuler et l'envoyer à la recherche du palais. Dès lors tout le monde va se mettre en marche et différentes factions vont partir à la recherche du médaillon. Gu Hui qui croisera de nouveau la route de Yongbi devra lui aussi se battre pour son honneur. Tous deux rencontreront des aventuriers sans scrupules ou encore des sectes inquiétantes aux techniques redoutables. Quel secret cache-t Yongbi sous son apparente décontraction ? Qui parviendra le premier au palais d'or ?

L'histoire :

Yongbi est à présent parfaitement rétabli. Mystifié par les sangs rouges, qui ont monté une vaste supercherie avec à leur tête le doyen Mook en vieil homme et l'impératrice des arts martiaux en binoclarde, il accepte de partir à la recherche du palais d'or et du sabre du dragon bleu. Seul obstacle à cette quête, le jeune Yul Mooki, seul à connaître l'emplacement dudit palais est resté jusqu'alors muet comme une carpe. Contre toute attente, il accepte de révéler son secret à Yongbi. A la nuit tombée, espions aidants, le lieu n'est plus ignoré de personne. Tous les intérêts convergent alors vers la région de Moo Hai Gok. A l'instar des serpents noirs et Gu Hui, la secte maléfique et Sang Kwan Tchek le traître, Bo Soung Hwang et ses gardes du corps, tous s'y dirigent sans délais. Yongbi ne fait pas exception et est accompagné de Mooki et la chef des sangs rouges. Il fait route nonchalamment avant de rencontrer un vieil homme que Sang Kwan Tchek avait tout lieu de craindre puisqu'il n'est autre que son maître ! Au jeu de qui est qui, les pièces du puzzle s'assemblent et ne se ressemblent pas...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si l'on sentait une pause dans le récit dans le tome précédent, l'histoire se remet ici en marche. La transition fut plutôt douce mais le dénouement risque fort, on le pressent, de l'être beaucoup moins. Ce tome préfigure des événements à venir et propose une présentation des protagonistes qui si elle est longue n'en est pas moins habile. L'humour sous toutes ses formes y compris celle des fesses d'un cheval pervers est plus que jamais au rendez-vous. Ceci permet en outre de combler un peu le manque de combats qui se fait d'autant moins sentir que la suite en promet à profusion. Les décors et les personnages sont toujours de bonne qualité et l'emploi de distinctions physiques fortes à grand renforts de chapeaux, barbes et cicatrices aident beaucoup à situer les nombreux personnages qui interviennent. Ce qui est d'autant plus important que les noms coréens sont assez difficiles à mémoriser pour le pauvre européen que je suis ! Ce tome marque assez habilement et en restant dans l'esprit de la série la fin d'une transition rondement menée qui doit déboucher sur une suite que l'on sent très (trop) prometteuse...

ISBN 9782750501099