parution 06 novembre 2009  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Policier, Espionnage, Humour, Politique

Jack Palmer T14

Enquête au paradis

Au paradis fiscal du Bürgenzell, le détective Jack Palmer s'empêtre dans des magouilles financières à hautes tensions diplomatiques, un mariage princier à la clé. Une 14e aventure politico-satirique réjouissante.


 Jack Palmer T14 : Enquête au paradis (0), bd chez Dargaud de Pétillon, Cochet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2009

L'histoire :

Le détective privé Jack Palmer se trouve au Bürgenzell, une principauté nichée au cœur des Alpes, qui doit principalement sa prospérité à son statut de paradis fiscal. Son portable-appareil photo en main, Palmer est en planque face à l’entrée d’une banque, pour surprendre le mari d’une cliente en train de mettre son fric à l’abri des velléités de pension alimentaire de cette dernière. Mais au moment du cliché fatidique, non seulement l’ex-mari qui se prétend insolvable s’en aperçoit, mais aussi un autre individu, beaucoup moins recommandable. Ce mafieux, venu blanchir l’argent des narcotrafiquants colombiens, se met à poursuivre Jack à travers la ville. Cependant, le détective a le temps d’envoyer la photo au cabinet d’avocats parisien en charge de l’affaire du divorce. Les avocats reconnaissent alors l’individu et avertissent Jack qu’il s’est fourré dans un inextricable pétrin… Pendant ce temps, Jack en fuite se refugie auprès de deux touristes français, qui s’avèrent être les parents de la future princesse du Bürgenzell. La presse people ne parle en effet que du mariage qui doit avoir lieu en fin de semaine, entre la roturière Blanche Lecuyer et l’héritier du trône Zuzu Wilfrid von Bürgenzell…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

René Pétillon rebondit astucieusement sur l’actualité récente (en vogue) dans cette 14e aventure de Jack Palmer, comme il l’avait fait pour les deux dernier opus L’enquête corse et L’affaire du voile. Sur un mode graphique caricatural et dynamique bien en place, Pétillon focalise en effet logiquement cette fois sur le « grand responsable » proclamé de notre crise économique actuelle : les magouilles de la haute-finance internationale et plus particulièrement les paradis fiscaux. Tous les lecteurs auront en effet reconnu à travers la principauté du Bürgenzell, un ersatz de Monaco et de la Suisse. Solidement ancré dans le registre de l’humour satirique, le récit parvient à rassembler à la fois les thématiques qui façonnent la série depuis ses débuts et les centres d’intérêt de Pétillon : politique, espionnage, finance, affaires de mœurs, petits arrangements diplomatiques et… enquête foireuse. Car le détective looser Jack Palmer a toujours l’aura d’une huître et il traverse cette 14e aventure de manière relativement transparente, servant surtout de faire-valoir à une intrigue digne d’un vaudeville dans les hautes sphères financières et mafieuses. Tout part d’une simple photo… qui découle, au climax de l’affaire, sur un internement dans un asile spécialisé pour les traders psychologiquement victimes de la crise, tandis que les médias s’acharnent sur un mariage princiers, que des avocats s’emmêlent dans leurs procédures et que les chefs d’état s’évertuent à sauver les apparences (un savoir-faire bien rodé). C’est tantôt finaud, tantôt rigolo, et la pertinence impertinente du ton valorise clairement une série qui se bonifie au fil des tomes…

voir la fiche officielle ISBN 9782205060881