parution 01 octobre 2008  éditeur Delcourt  collection Hors collection
 Public ado / adulte  Thème Historique, Roman graphique, Sentimental

À la recherche du temps perdu T5

Un amour de Swann (2ème partie)

L'amour que porte Swann à Odette tourne au cauchemar. D'ordinaire courtois, l'amant suspicieux quant aux fréquentations de madame éprouve une jalousie maladive... Un second volume dissertant à merveille du sentiment amoureux, et de ses incidences.


À la recherche du temps perdu T5 : Un amour de Swann (2ème partie) (0), bd chez Delcourt de Heuet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire :

Il était tard déjà ce soir et, naturellement, la fenêtre de la chambre d’Odette était fermée. La belle était par ailleurs en voyage. Mais alors pourquoi la lumière était-elle allumée ? Pourquoi pouvait-on entendre une voix d’homme en émaner ? Rongée par la curiosité et la jalousie, Charles Swann ne supportait pas ne pas savoir, d’être tenu à l’écart. L’idée même l’insupportait ! C’est que le comportement d’Odette attisait ses soupçons. Au point que son comportement en avait été changé. Swann se résolut à frapper à la fenêtre. Peut-être aurait-il l’air sot une fois découvert, mais ainsi en aurait-il aussi le cœur net. Surprise ! C’est un couple de vieux monsieur qui lui ouvrit. Swann s’était trompé de fenêtre. Emporté par sa méfiance, il avait confondu la fenêtre de la chambre d’Odette – qui, elle, était bien close et noire – avec celle de l’appartement voisin. Odette n’était pas rentrée comme de bien entendu. Swann s’excusa auprès des deux hommes puis s’en alla, soulagé. Depuis qu’il l’avait rencontré, les sentiments que Swann éprouvaient à l’égard d’Odette n’avaient cessé d’empirer. D’abord presque indifférent envers une femme « qui n’était pas son genre », il ne supportait plus aujourd’hui qu’un autre homme l’approche de trop près. Ce Monsieur Forcheville, par exemple. Oui, son comportement en avait affecté. Lui d’un ordinaire si plaisant était devenu ennuyeux. Un comble !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Adapter Proust en bande dessinée relevait de la gageure. Pourtant, c’est le pari que réussit actuellement Stéphane Heuet, voyageur et amoureux impénitent. Un amour de Swann – volume II est (déjà) le 5e album tiré de l’œuvre intemporelle du maître. Le titre de l’œuvre prend par ailleurs ici tout son sens, si l’on substitut au terme « temps » celui d’ « amour » (…). Récit autonome écrit à la troisième personne, Un amour de Swann raconte l’histoire d’amour vécue par Charles Swann et Odette de Crécy dans le Paris des années 1880. Dissertation virtuose sur le sentiment précité, sur ses allers et venus, et sur ses – fâcheuses ! – incidences. Adaptant le texte original, Heuet fait des 223 pages de l’édition Folio 517 dessins (premier volume compris). 46 planches denses, très denses. Son secret ? Un savant découpage et des cases à ne plus savoir qu’en faire. Chapeaux et textes s’y taillent la part du lion, mariés à un dessin à la ligne classique, méticuleux quant au moindre détail. Point question en effet de trahir le phrasé du maître comme le Paris mondain de l’époque. Images et textes s’imbriquent et se complètent. Si le précédent tome était consacré à la montée du sentiment amoureux, celui-ci s’étend sur sa dégénérescence jusqu’à… son évanouissement. L’album conclut par une pirouette habile et referme une parenthèse, comme rêvée. Est-ce le ton faussement détaché adopté à l’égard de Swann ? La froideur de cette femme, distante, « qui n’était pas son genre » ? Le lecteur reste perplexe. Non qu’il ait éprouvé un quelconque déplaisir à la lecture, mais il semble facile de laisser s’en aller Swann. Sentiment malheureux au regard du travail de titan accompli par Stéphane Heuet. Reste un diptyque romanesque d’excellente facture.

voir la fiche officielle ISBN 9782756009629