parution 25 janvier 2017  éditeur Editions de la Gouttière  Public enfant / ado / adulte  Thème Conte - Féerie, Horreur

La Pension Moreau T1

Les enfants terribles

Le jeune Emile, muet et obsédé par le dessin, intègre définitivement la pension Moreau de rééducation pour enfants difficiles. Premier tome tragique d’un conte jeunesse original…


La Pension Moreau T1 : Les enfants terribles (0), bd chez Editions de la Gouttière de Broyart, Lizano
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Editions de la Gouttière édition 2017

L'histoire :

Ce jour-là, la stricte pension Moreau s’apprête à accueillir un nouveau pensionnaire. Une luxueuse berline avec chauffeur dépose la famille Lefort devant les lourdes portes de l’établissement. Les parents en descendent, accompagnés par leur fils Emile. S’ils ont pris la décision radicale de confier définitivement – définitivement ! – leur rejeton à cette pension, c’est en raison de son comportement incurable : Emile dessine tout le temps et ne prononce quasiment aucun mot. Ils sont reçus dans le bureau du directeur, un hibou, le professeur Turoc. Ce dernier met immédiatement Emile au pas en lui retirant son carnet à dessins. Il perçoit aussi avec des yeux avides le coût de ce pensionnat : cinq lingots d’or. Les parents repartent après des adieux rapides. Turoc confie aussitôt Emile au surveillant général Rastoc, un renard. Au bout d’un couloir médiéval austère, ce dernier montre à Emile sa chambre, qui ressemble à une geôle : deux lits superposés et un soupirail à barreaux pour toute fenêtre. Et puisqu’il aime dessiner, il est aussitôt assigné à sa première corvée en compagnie de Jeanne et Paul, d’autres enfants difficiles : repeindre un couloir. Ces travaux sont supervisés par Mastoc, un sanglier hideux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cet épisode pilote d’une trilogie en devenir prend la forme d’un conte tragique pour la jeunesse. Car oui, dans ce premier tome, tout est terrible et austère pour le jeune héros Emile, dont le double tort est de rester muet et de chercher sempiternellement à dessiner. Pour problématique de départ, ses parents se débarrassent définitivement de lui en le mettant dans une pension qui ressemble au bagne. Il doit y accomplir diverses corvées, comme un forçat, en compagnie d’autres enfants fortes têtes. L’originalité vient de la nature zoomorphique des éducateurs-bourreaux (d’où le nom de la pension, inspiré de L’île du Docteur Moreau). Car d’ordinaire, les animaux sont plutôt utilisés dans les contes comme figures rassurantes, selon le principe des doudous… Ici, c’est le contraire, ils sont les tortionnaires. Evidemment, une lueur d’espoir permet de continuer à tourner les pages : la solidarité entre les jeunes pensionnaires. Pour inspiration, le scénariste Benoît Broyart est parti du poème de Jacques Prévert, La chasse à l’enfant, et du principe des bagnes d’enfants qui existaient au début du XXème siècle (sur le même thème, lisez aussi la trilogie Les innocents coupables). L’ensemble est limpidement mis en scène par Marc Lizano, qui dessine toujours avec des personnages à grosses têtes.

voir la fiche officielle ISBN 9791092111088