parution 01 octobre 2008  éditeur Glénat  collection Vécu
 Public ado / adulte  Thème Historique

Les chemins de Malefosse T17

Les 7 Dormants

Complots, traquenards et effusions de sang pour dénouer les mystères d’une énigme codée par des tarots. Un nouveau défi pour Gunther et Pritz : préserver le sacre d’Henri IV. Un 17e chapitre moyen-moyen…


Les chemins de Malefosse T17 : Les 7 Dormants (0), bd chez Glénat de Bardet, Goepfert
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2008

L'histoire de la série :

En 1589, la France est totalement divisée. Les forces papistes ont pris le pouvoir et la ville de Paris. En effet, Henri III a renié la foi catholique pour rejoindre Henri de Navarre. Le royaume est donc tiraillé entre les catholiques et les Huguenots. Les paysans souffrent de cette querelle politique et religieuse puisque leurs villages sont régulièrement pillés. Henri III décide de reprendre le pouvoir et assiège Paris, mais des moines complotent contre lui. Au milieu de ce bourbier, Gunther, un soldat allemand, va tenter de trouver sa place en cherchant l’aventure et la fortune.

L'histoire :

La fin du XVIe siècle en France est le théâtre de guerres de religions. Henri de Navarre, de confession protestante, en est l’un des artisans : il convoite en effet un trône jusqu’alors propriété des catholiques. Pour asseoir son pouvoir et devenir entièrement et pleinement le futur roi, il s’adjoint des mercenaires chargés de faciliter son accession à la suprême fonction. Gunther et Maitre Pritz sont de ceux-là, qui sillonnent les chemins boueux de France, en ces temps troublés de notre Histoire, déjouant intrigues et complots. Ayant réussi à contrecarrer moult projets de « la Ligue » et mis à terre nombre des membres de la Manus Dei, les deux chevaliers tentent de faciliter le sacre de leur protégé. Leur quête fait étape dans une auberge où les propos d’un manipulateur de tarot aviné éveillent leur curiosité. Cependant, La Saignée, un tueur sans pitié, ne laisse pas le loisir à nos compères d’en apprendre d’avantage : il envoie le bonhomme ad patres. Rattrapé par Gunther, il décline toute invitation en plongeant dans l’abîme d’un puits. C’est sa compagne qui se montre alors la plus généreuse, en laissant échapper dans sa fuite un plan et un message codé : il s’agit là d’une aide précieuse pour permettre aux mercenaires d’accomplir leur mission. Néanmoins, la Manus Dei n’entend point s’avouer vaincue. Une folle course s’engage alors pour faire basculer le destin du royaume…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Depuis 25 ans, Daniel Bardet nous fait vivre un pan de l’histoire française, qui vit s’affronter ligueurs et huguenots à la fin du XVIe siècle. Cette lutte de pouvoirs devait tourner à l’avantage d’Henri IV, après de nombreuses péripéties. La série entremêle souvent avec bonheur, pédagogie et action. Il est néanmoins conseillé de revisiter via une encyclopédie la période en question pour bien en saisir toutes les allusions, le scénariste oubliant parfois que le lecteur n’a pas son degré d’érudition. Les meilleurs opus de la série sont d’ailleurs ceux qui s’éloignent quelques temps du pur récit historique, en privilégiant la fable, l’aventure. Le 17e volume qui nous est aujourd’hui proposé ne rentre pas dans cette catégorie et engendre plutôt la déception. Comme souvent, le récit est difficile à suivre, en raison de la complexité de l’intrigue (en plus, ici, on ajoute une énigme codée !) et de la multiplication des protagonistes (on ne sait jamais trop qui est qui et fait quoi). Comble de malchance, le découpage utilisé complique le tout. Le scénariste, du reste, s’excuse à plusieurs reprises de ces changements brutaux. Finalement nous avancerons très peu dans le récit. Le seul vrai talent de Daniel Bardet est de réussir malgré tout à nous tenir en haleine si longtemps. Depuis qu’il a repris les pinceaux de François Dermaut (au tome 13), Brice Goepfert continue de livrer un travail précis. Il s’approprie définitivement le graphisme de la série, sans trahir le trait de son prédécesseur. Son dessin manque encore, peut être, de fluidité. Un volume qui n’entre pas au Panthéon des titres de la série. A lire, en attendant mieux…

voir la fiche officielle ISBN 9782723461986