parution 09 février 2011  éditeur Glénat  collection Vécu
 Public ado / adulte  Thème Historique

Les chemins de Malefosse T19

Rouge feu

En Flandres espagnoles, Gunther et Pritz jouent les agents secrets pour mettre la main sur une liste d’espions au service du Roi Henri. La minutie historique toujours au rendez-vous… sans rythme, malheureusement.


Les chemins de Malefosse T19 : Rouge feu (0), bd chez Glénat de Bardet, Goepfert, Faucon
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2011

L'histoire de la série :

En 1589, la France est totalement divisée. Les forces papistes ont pris le pouvoir et la ville de Paris. En effet, Henri III a renié la foi catholique pour rejoindre Henri de Navarre. Le royaume est donc tiraillé entre les catholiques et les Huguenots. Les paysans souffrent de cette querelle politique et religieuse puisque leurs villages sont régulièrement pillés. Henri III décide de reprendre le pouvoir et assiège Paris, mais des moines complotent contre lui. Au milieu de ce bourbier, Gunther, un soldat allemand, va tenter de trouver sa place en cherchant l’aventure et la fortune.

L'histoire :

Été 1594. Gunther et Pritz, deux mercenaires suisses qui mêlent, depuis quelques temps déjà, leurs destins à celui d’Henri IV, se sont vus confier par Gabrielle d’Estrées, la maitresse du bon Roi, une périlleuse mission : récupérer, le « Téméraire », un somptueux diamant. Ainsi, grâce à cette fortune, elle pense pouvoir gagner la main du souverain dont elle attend un enfant. Mais la course au trésor, qui doit mener nos deux amis sur les pas de De Kermalec qui détient le joyau, est rude. En particulier, à cause d’une de leur vieille connaissance, l’intrigante Pernette. Sur ordre de la Manus Dei, elle compte aussi s’emparer, et avant eux, du diamant. D’ailleurs, elle y parvient et récupère, en bonus dans l’affaire, une liste codée regroupant les noms des espions qu’entretient le Roi de France dans les Flandres espagnoles. Sur ses pas, Gunther et Pritz ne peuvent qu’apercevoir le bateau de Pernette et De Kermalec prendre le fleuve… avant d’exploser mystérieusement. Le gentilhomme y laisse la vie, mais le corps de la coquine et son joyau ne sont pas retrouvés. Quelques temps plus tard, à Bruges, un certain De Ryter est aux abois : il sait qu’on cherche à vendre dans la ville le fameux « Téméraire ». Il sait aussi qu’on s’intéresse à une fameuse liste cryptée dont il connait, peut-être bien, le code…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour cette 19e rasade, le breuvage historique que Daniel Bardet mitonne depuis presque 30 ans, laisse en bouche une saveur de Flandres et de puissants parfums d’espionnage... Entamé lors du précédent tome (Le Téméraire), ce cycle proposait à nos deux mercenaires de courir après un gros diamant, pour renflouer les caisses du bon roi Henri (et permettre à Gabrielle d’Estrées, sa maîtresse, de l’épousailler). En cours de route, et après moult péripéties, dans cette suite, c’est une mystérieuse liste codée, avec les patronymes d’espions du roi huguenot, qui vient raffermir le propos du récit. Le contexte historique (nous sommes à quelques encablures de la guerre « officielle » entre France et Espagne), qui fait s’affronter à distance Henri IV et Philippe II, est idéal pour nourrir une intrigue servie par « navrements », traitrises, dessins cachés et livres cryptés. Idéal, certes, mais à nouveau propice à la complexité, au regard des efforts à fournir pour ne pas se laisser décrocher. Il y a incontestablement dans ces Chemins là, beaucoup à louer et d’abord leur réalisme historique saisissant : de la minutie des détails du dessin, à la saveur du parler, en passant par l’impeccable transmission du contexte socio-politique, tout est là pour donner envie d’Histoire. Cependant, à l’inverse, on ne pourra que regretter le manque de lisibilité, le rythme haché par le découpage et surtout la mollesse de l’intrigue, voire l’absence de folie épique ou romanesque portant les personnages au-delà de leur rôle de simples protagonistes du récit. Dommage, car le potentiel bouillonne... mais ni les rebondissements concoctés, ni le cliffhanger final ne parviennent réellement à raviver complètement notre intérêt. Pour férus d’Histoire avant tout.

voir la fiche officielle ISBN 9782723473835