parution 07 juin 2017  éditeur Glénat  collection Ils ont fait l'histoire
 Public ado / adulte  Thème Historique

Robespierre

Du printemps 1789 à l’été 1794, récit des mois qui ont fabriqué plusieurs légendes, celle de la Révolution et celle des hommes qui ont été à leur tête : Danton, Desmoulins et le plus célèbre, le plus contrasté, le plus complexe certainement : Robespierre.


Robespierre, bd chez Glénat de Gabella, Méli, Arancia
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2017

L'histoire :

En 1789, Robespierre a 31 ans. Il est un avocat reconnu, un défenseur des pauvres gens, de la veuve et de l’orphelin. Il est désigné député du Tiers-Etat de l’Artois. A Arras, son ami Bruissart lui enjoint de faire attention, mais son frère Augustin et sa sœur Charlotte son très heureux pour lui. Pour sa première prise de parole à l’assemblée du Tiers-Etat, il exhorte ses camarades à se joindre au Clergé pour faire passer des mesures sociales face à la noblesse, pour représenter les deux-tiers des voix. Camille Desmoulins, avec qui il a étudié à Louis-le-Grand, ainsi que Pétion ou l’abbé Grégoire, se rangent au côté du jeune homme, déterminé et convaincant. Ses prises de position, révolutionnaires, contre la peine de mort, pour l’égalité entre les citoyens, agacent aussi bien chez le roi que dans les rangs de l’assemblée. Il devient « l’incorruptible » aux yeux de certains de ses collègues, mais surtout du peuple. Au moment de la fuite du roi en 1791, l’assemblée se déchire sur les suites à donner. Chez les Jacobins, Robespierre s’oppose à Lafayette.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On a souvent caricaturé Robespierre, la révolution et toutes ses grandes figures. Mais il s’est passé politiquement plus de choses dans les 15 ans qui séparent la prise de la Bastille de l’avènement de Napoléon empereur que dans les deux siècles qui ont suivi. Les bouleversements ont été autant de séismes et les positions de tous ces hommes qui ont fait l’histoire ont évolué comme un bateau au milieu de la tempête : il y a, soit, un cap, mais il y a surtout les éléments, déchaînés, qui l’emportent. Le pari de l’historien Hervé Leuwers et du scénariste Matthieu Gabella, c’est de faire vivre au lecteur l’Incorruptible in vivo, cerné de ses doutes au beau milieu des remous de l’Histoire. Ils arrivent à dresser un portrait complexe et attachant de l’avocat, contempteur de la peine de mort, mais qui l’aura utilisé plus qu’à son tour lors de la Terreur. Surtout, les échangent dans l’intimité, les débats avec les amis d’un jour, sincères et passionnés, qui deviennent les ennemis le lendemain, sont éclairants sur la rapidité de mouvement des passions durant cette période. Pour autant, la volonté des auteurs de beaucoup faire parler, de beaucoup citer les discours et écrits du grand homme, rendent souvent fastidieuse la lecture, et quelquefois un peu obscure. De même, les dessins de Roberto « Dakar » Méli déroutent souvent, et malgré sa virtuosité, malgré la variété des cadrages et leur efficacité, les images n’embarquent pas le lecteur. Probablement à cause de la richesse des textes et des dessins, le tout manque de souffle, de respiration. Au final, le passionné s’y retrouvera, et l’acharné apprendra bien des choses. Mais le lecteur plus léger aura beaucoup, beaucoup de mal à entrer dans cette œuvre riche, agrémentée d’un cahier historique d’Hervé Leuwers dans les dernières pages. La quadrature du cercle : comment faire comprendre la complexité d’un personnage si grand, en étant simple ? Impossible.

voir la fiche officielle ISBN 9782344016121