parution 14 mars 2018  éditeur Glénat  Public enfant / ado  Thème Fantastique - Etrange

Sorceline T1

Un jour, je serai Fantasticologue !

Durant les vacances d’été, Sorceline se rend sur l’île de Vorn pour suivre un stage de cryptozoologie prodigué par un spécialiste des créatures fantastiques. Une très chouette série à l’intention des plus jeunes.


 Sorceline T1 : Un jour, je serai Fantasticologue ! (0), bd chez Glénat de Douyé, Antista, Lowenael
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2018

L'histoire :

Sorceline est heureuse car elle a trouvé un stage d’été qui va lui permettre d'étudier la cryptozoologie, la science des animaux mythiques et légendaires. Elle va ainsi apprendre à identifier les différentes créatures, comprendre leur chaîne alimentaire ou encore partir à la recherche d’une licorne sous les enseignements avisés d’Archibald Balzar, zoologue spécialisé en fantastique. Cependant, le premier jour démarre mal car la jeune fille arrive en retard, alors que le professeur est justement en train d’expliquer aux autres élèves que la règle numéro un pour suivre ses enseignements est la ponctualité ! Heureusement, les remontrances sont interrompues par l’arrivée de l’assistante d’Archibald, qui a besoin de lui de toute urgence. Le professeur en profite pour leur expliquer la règle numéro deux, qui consiste à tout laisser tomber et le suivre à la moindre urgence. À l’extérieur du bâtiment, les enfants découvrent une gorgone sans connaissance et complètement déshydratée, gisant sur le sol. Le professeur Balzar interroge alors ses élèves sur la manière de procéder pour aider la créature. C’est Mérode qui prend la main en expliquant qu’il faut avant tout lui bander les yeux car son regard peut pétrifier quiconque la regarde. Cette bonne réponse lui fait gagner le droit d’aider le prof pour ce cas, alors que Sorceline découvre, rien qu’en l’observant, que l’assistante d’Archibald n’est ni plus ni moins qu’une vampire…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Nouvelle série chez Vents d’ouest, Sorceline nous place dans un univers où les créatures fantastiques, comme les licornes, les dragons ou encore les fées, existent bel et bien. Six enfants ont été choisis pour suivre les enseignements d’un spécialiste durant les vacances d’été ; et le meilleur d’entre eux deviendra l’assistant du zoologue. Dans une ambiance qui n’est pas sans rappeler Harry Potter par certains côtés, on suit avec plaisir les pérégrinations de ces jeunes enfants devant faire face à plusieurs mystères. En effet, même si l’humour est omniprésent, le danger l’est aussi. Car alors que les héros font face à d’étranges fées-zombies, ils vont également se mettre à disparaître les uns après les autres. Bref, le scénario concocté par Sylvia Douyé est très riche et plaira sans conteste au public enfants-ados. Mais ce qui fait également la force de cette nouvelle série, c’est la mise en images de Paola Antista. L’auteure nous offre des graphismes expressifs et mignons, avec cependant une touche plus sombre que sur sa série Chats. En ce sens, l’album et ses planches ont un aspect « TimBurtonien » et rappelle aussi l'axe narratif de la collection Métamorphoses des éditions Soleil. Enfin, on sent à la lecture que l’univers est riche et que les auteures en gardent encore sous le pied. Sorceline est donc une bonne surprise et se savoure autant pour son scénario que pour son univers graphique.

voir la fiche officielle ISBN 9782749308524