parution 18 juin 2014  éditeur Kramiek  Public ado / adulte  Thème Humour, Aventure - Action

L' Île carrément perdue T1

Grog en stock

Un naufragé accoste sur île tropicale, manque de se faire bouffer par des cannibales, sympathise avec un capitaine pirate et devient grog-addict… Une bonne dose de rire tout public, juste ce qu’il faut de déjanté.


L'Île carrément perdue T1 : Grog en stock (0), bd chez Kramiek de Sti, Cromheecke
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kramiek édition 2014

L'histoire :

Un naufragé dérive sur l’océan, vraisemblablement depuis des semaines, sur un minuscule radeau, en compagnie de son chien Kiki. Il pèche des algues, toujours des algues… que le chien bouffe avec grand plaisir. Soudain, il accoste sur une île tropicale ! Son bonheur est de courte durée car à peine a-t-il foulé du pied la plage, qu’il est déjà ligoté par des indigènes anthropophages. Le voilà dans une marmite géante à tenter d’argumenter sa libération. Un missionnaire vient à sa rescousse, à grand renfort d’enseignement catholique : « tu ne boufferas pas ton voisin comme un sauvage ». Les indigènes s’excusent et lui servent donc une coupe de champagne pour pouvoir continuer la cuisson… Plus tard, grâce à Kiki qui a fait caca dans la marmite, notre naufragé parvient à se faire la malle. De retour sur la plage, il découvre des cadavres de pirates, dont un encore vivant. Ce dernier se présente : John MacIntosh, unique rescapé d’une féroce bataille entre pirates pour la possession d’un trésor. Lui espère échapper aux cannibales en leur jouant de l’accordéon et en leur chantant des chansons de pirates. Raté : il se retrouve dans la marmite. Il devra négocier avec les indigènes : la vie sauve contre 3 barils de grog qu’il a jadis cachés sur l’île, plus des cacahuètes pour l’apéro…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le concept humoristique de L’île carrément perdue est simple mais efficace : au travers d’histoires courtes de 2 à 6 planches, rions un peu avec les images d’Epinal sur le naufragé de l’île tropicale, les trésors de pirates et les sauvages anthropophages. On constate rapidement que le scénariste Sti a eu une bonne inspiration, tant le registre parait riche en situations qu’on peut croiser et parodier dans moult directions. L’humour est plus déjanté que pour Ratafia, puisqu’il n’hésite pas à faire intervenir des visiteurs du futur, un martien, un phacochère (proche de celui du Roi lion), les pingouins (un écho de Madagascar ?), voire à parodier sans vergogne Spirou et Fantasio (rebaptisés ici capitaine Spirow et Fantossa). Rien de plus logique étant donné que ces historiettes sont publiées dans le magazine Spirou depuis mars 2011. En tout cas, ce style comique tout public s’étaye à merveille du style graphique et jeté de Luc Cromheecke (Tom Carbone, Plunk !). Réjouissez-vous, un second recueil est prochainement annoncé…

voir la fiche officielle ISBN 9782889330010