Songes T1 : Coraline (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Filippi, Dodson, Rendon ©Les Humanoïdes Associés édition 2006

Songes T1

Coraline

Entrée au service d'un riche adolescent inventeur et capricieux, une gracieuse préceptrice fait chaque nuit des rêves fantasmagoriques. Une héroïne très... attachante, au coeur d'un récit intrigant.

L'histoire : Svelte et distinguée, la jeune et belle Coraline sonne à la grille d’une riche propriété, où elle se présente comme la nouvelle préceptrice. Un étrange appareil de téléphone articulé sort du mur d’entrée et lui propose de patienter. Après de longues minutes, le majordome apparait, à bord d’une étrange voiture à vapeur. Après l’avoir curieusement dévisagée, il la fait monter à bord et l’emmène à travers l’immense parc, passant du chemin à un ascenseur, puis via une rampe sur rails jusqu’à l’entrée d’un superbe manoir. La gouvernante et le majordome l’accueillent alors en prévenant qu’il s’agit plus de « divertir » le maître de maison, que de l’instruire véritablement. Coraline comprend lorsqu’elle lui est présentée : Vernère est certes un enfant, mais bouillonnant d’idées créatrices et d’activité, doué pour les machines en tous genres et les inventions démesurées. Par exemple, Vernère ne s’amuse pas à faire des cabanes dans les arbres, mais il fabrique la machine capable de construire des cabanes dans les arbres. Et c’est bien là le problème : Vernère ne sort jamais de son géni créatif. Au fil des jours, Coraline apprend à supporter ce gamin brillantissime, mais capricieux, autoritaire et lunatique. Cependant, la nuit, elle est plongée dans d’étranges songes, un peu fripons, et se réveille systématiquement sans culotte…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Pour cette nouvelle série scénarisée par Denis-Pierre Filippi, les Humano ont importé d’outre atlantique un talentueux dessinateur de comics, Terry Dodson (Manhra, Trouble, Generation X…). Un style racé, un crayonné sur-contrasté, Dodson excelle aussi bien dans les courbes de ses personnages que dans la mise en place des décors. Il s’appuie pour cela sur une ambiance un peu en dehors du temps, un peu onirique, mélange de « steampunk » et d’art déco, autorisant toutes les outrances visuelles, tous les délires architecturaux ou techniques. Mais avant tout, Dodson livre une Coraline éblouissante ! L’héroïne évolue aux côtés de seulement 3 autres personnages parfaitement campés : un majordome lubrique, une gouvernante pète-sec et un maître pré-pubère, mais génial et bouillant d’idées. Posant avec grâce en premier plan de couverture, elle est la meilleure invitation à la lecture qui soit. Le lecteur béat se laisse promener par cette silhouette généreuse durant tout le récit. Car Filippi nous a concocté un personnage féminin fascinant : elle est à elle seule un concentrée des dichotomies qui font le « mystère de la femme ». Une dame de grande classe, mais peu farouche de tempérament, débarrassée de la pudeur communément due à son rang. Sublime, Coraline allie l’élégance à la bonne humeur, s’affranchissant de sa mission avec un zeste d’inconscience bienvenue. Des Coralines comme ça, on en veut tous à la maison ! Bref, on en oublierait presque de parler de l’intrigue… Pour le moment, les zones d’ombres sont nombreuses. A quel moment quittons-nous la réalité ? Que sont ces « songes » fantasmagoriques auxquels est confrontée la gracieuse héroïne ? Une série à suivre de près, de très près…

  • scénar dessin


12 décembre 2006



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 12.60-5% = 11.97

sur


 Songes T1 : Coraline (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Filippi, Dodson, Rendon ©Les Humanoïdes Associés édition 2006

01 décembre 2006

Les Humanoïdes Associés

voir la fiche officielle

9782731662832

ado / adulte

Erotique, Mondes décalés

Songes série terminée en France
2 albums parus, 2 prévus
Nos chroniques dans cette série :