parution 17 janvier 2018  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Thriller

A la vie à la mort T2

Le Gang des tractions avant

Pierrot multiplie les braquages spectaculaires et commence à déranger Marseille. Une suite rythmée et spectaculaire, digne d’un grand récit policier, avant le dernier tome sur la chute du gangster fou.


 A la vie à la mort T2 : Le Gang des tractions avant (0), bd chez Soleil de Rodolphe, Sejourne, Verney
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2018

L'histoire :

Pierre Loutrel, Raymond Naudy et leurs compagnes profitent de la belle journée en bronzant sur une plage à Bandol. Ils décident ensuite de manger dans un restaurant. Alors qu’ils commandent le repas, Pierre semble nerveux. Il a effectivement remarqué deux hommes qui viennent de rentrer. Il est persuadé qu’ils sont de la police et qu’ils veulent le « serrer ». Il n’hésite pas longtemps : il ordonne aux femmes de courir vers la sortie alors qu’il ouvre le feu en plein dans l’établissement. Pierrot et ses amis parviennent à quitter les lieux, mais leur voiture est arrêtée par un contrôle de police. Là encore, Pierrot n’hésite pas : il sort son revolver et abat le policier ! Pierrot sort de la voiture et prend le bus pour duper leurs poursuivants. Il parvient à se cacher dans une planque où ses hommes ont tout prévu pour qu’il soit installé confortablement. Pourtant, il n’est pas satisfait du tabac qu’on lui a laissé. Le tabac américain est bien moins fort que celui des Gitanes. Malgré les risques, il décide de sortir et d’acheter des cigarettes. C’est à ce moment que la rue est encerclée : la police fait une rafle et contrôle chaque passant. Pierrot donne sa carte d’identité sans broncher et le policier remarque que sa carte est abîmée. Ils l’amènent au poste. Alors qu’il attend dans une salle, Pierrot parvient à jeter du café au visage d’un de ses gardiens et récupère une mitraillette. Déterminé, il va réussir à quitter le commissariat !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Rodolphe continue son récit sur la vie du célèbre Pierrot le Fou, une série qui reprend la trame de son propre roman sur le fameux gang des tractions avant. Comme le tome précédent, l‘action est omniprésente et le rythme très rapide et ultra nerveux. Le début est à l’image du reste : violent et dynamique. Il faut dire que Pierrot le Fou ne fait pas dans la dentelle et cumule les « exploits » retentissants : il multiplie les braquages et parvient toujours à échapper facilement à la police. De sorte qu’on a l’impression de lire un bon polar. Pourtant, les évènements sont authentiques et l’intelligence et le sang froid du chef de gang va l’amener au sommet du grand-banditisme. La narration joue sur les retours en arrière mais devient franchement passionnante quand on apprend le passé trouble de Pierrot pendant la guerre. De façon habile, Rodolphe met en lumière l’alliance avec le fameux et détestable Henri Lafont, rue Lauriston et sa participation active à la Gestapo. D’un récit de gangster, on bascule dans le récit historique où les collabos jouent un double jeu pour mieux s’enrichir. On pense bien évidemment à la grande série Il était une fois en France et le destin hors norme de Joanovici (cité dans cet album). Quelques scènes sont spectaculaires avec des interrogatoires violents et musclés. L’occasion également de présenter les partenaires de Pierrot : le colosse Abel Danos, dit le Mammouth et Georges Boucheseiche. L’histoire de Loutrel est pleine de péripéties et de rebondissements et suffit à elle seule à créer un récit rocambolesque. Rodolphe en explique parfaitement tous les aspects et distille des révélations étonnantes. Ainsi, le passage sur Attia, un des autres complices du gang, et le retour en arrière sur son expérience des camps de concentration est également incroyable. Les incessants flashbacks cassent la linéarité biographique du récit et rendent le tout très agréable à lire. De plus, le dessin de Gaël Séjourné et les couleurs de Jean Verney sont limpides et parfaitement exécutés. Pierrot est charismatique tout en étant très dur, les couleurs jouent habilement sur les passages lumineux de l’après-guerre aux périodes troubles et sombres de l’occupation. Malgré tout, les actions sont tellement nombreuses et intenses qu’on en oublie presque la psychologie de Pierrot, qui restera éternellement insondable…

voir la fiche officielle ISBN 9782302066267