parution 01 août 2005  éditeur Vents d'Ouest  collection Equinoxe
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Fantastique - Etrange

Fantômes blancs T1

Maison rouge

Deux amis retournent en pèlerinage dans leur demeure coloniale d'enfance, sur l'île de la Réunion. Un récit onirique un peu flou, teinté d'une étrange nostalgie...


 Fantômes blancs T1 : Maison rouge (0), bd chez Vents d'Ouest de Appollo, Li-An
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vents d'Ouest édition 2005

L'histoire :

François (le créole) et Maxime (le blanc) sont nés sur l’île de la Réunion, alors que les parents du premier étaient les domestiques du second. Au début du XXe siècle, les années et le monde moderne aidant, ils sont devenus amis, tous deux installés en métropole. Un jour, la mort de son père incite Maxime à proposer à François une sorte de pèlerinage à « Maison Rouge », la demeure de leur enfance. Abandonnant à contre cœur sa fiancée à Paris, François suit donc Maxime en voyage. Une fois sur place, il est aussitôt rattrapé par les souvenirs et une profonde nostalgie s’installe en lui. Tandis que Maxime s’émerveille avec de vieux disques et une bouteille de rhum, François se promène en s’ennuyant ferme. Il croise alors deux poivrots qui lui proposent une chasse au trésor. François accepte : qu’y a t-il en effet de mieux pour tuer le temps ? Puis une nuit, il croise le fantôme d’un pirate, qui se met à lui raconter sa vie…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Premier tome d’une nouvelle série, Maison rouge est à la fois une chronique sociale, une aventure fantastique et un récit historique, sur lequel plane une profonde nostalgie. Au générique, on trouve une étonnante association d’auteurs avec Appollo, scénariste de l’excellente Grippe coloniale (chez le même éditeur) et Li-An, dessinateur de la série fleuve le Cycle de Tschaï (chez Delcourt). Maîtrisant la narration à la perfection, Appollo demeure néanmoins bien mystérieux sur l’orientation exacte de son récit. D’un côté, une course au trésor, de l’autre, les premières expériences de vol en avion, le tout augmenté de la présence de « fantômes blancs ». Car le pluriel du titre illustre son double sens. François discute certes avec un ectoplasme de pirate, mais les fantômes sont également ceux des occidentaux, ayant abandonné l’île au lendemain de l’abolition de l’esclavagisme. Cette société post-esclavagiste à l’abandon semble vivre au ralenti… Ici se trouve probablement le véritable propos d’Appollo, qui nous fait respirer une ambiance exotique en dehors du temps et de la réalité. François ne discute t-il pas avec un fantôme et… un cabri ! Toutefois plus poétique que réellement fantastique, cette ambiance onirique est renforcée par le dessin simple et éthéré de Li-An, qui change subtilement de style par rapport au cycle de Tschaï. Etonnement calme sans être pleinement convaincant…

voir la fiche officielle ISBN 9782749301969