parution 08 novembre 2019  éditeur Zéphyr  Public ado / adulte  Thème Guerre, Autour du 9ème art

U.47 T13

Sous les griffes de la SS

Le commandant Prien semble être piégé par les SS qu'il déteste. Lors de sa mission précédente, il a été témoin d'un ignoble massacre perpétré contre les juifs. Un volet tout en tension, suivi d'un carnet historique sur l'occupation du port de Toulon.


 U.47 T13 : Sous les griffes de la SS (0), bd chez Zéphyr de Jennison, Balsa, Caniaux
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Zéphyr édition 2019

L'histoire :

Berlin, État-major de la SS. Un général interroge un Lieutenant. Il lui présente les photographies des commandants d'U-Boot disparus en mer en faisant leur devoir. Le jeune officier est en difficulté, ses hommes ont laissé échapper Prien pendant leur « action » en Estonie. Un massacre, en vérité, des dizaines de juifs mitraillés, femmes et enfants. Mais le commandant du U-47 n'a pas supporté et il s'est chargé de faire le ménage. Des soldats allemands qui s'entre-tuent, le comble... Quoi qu'il en soit, la photo tombe et il est reconnu. Gunther Prien ! Ce que le général n'a pas expliqué à l'officier qui l'identifie formellement, c'est qu'il va prendre une balle dans la tête la minute qui suit. Les enjeux sont de taille : ce général SS travaille dans l'ombre de Hitler et il négocie avec les autorités anglaises, en échange du pouvoir politique, au cas où l'Allemagne nazie soit vaincue. Ainsi, il s'est engagé à acheminer de l'eau lourde de la Norvège à l'Angleterre. Pour ce faire, sa force d'action s'appuie sur une formidable invention : un sous-marin à propulsion électrique. Le U-47 de Prien constituerait un parfait complément. Mais après ce qu'il a vécu en Estonie, comment espérer qu'il rejoigne la SS ? Il faut trouver une faille : comment pouvoir le manipuler ? Trouver sa famille et l'exploiter. Produire des rapports sur sa santé mentale. Et ça commence par faire circuler sa photo dans tous les ports de l'Atlantique.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec le volume précédent, la série a pris un tour politique, qui se poursuit en toute logique dans ce volume 13. Prien ne se contente plus d'incarner la figure de commandant de boîte à sardines, il est désormais un soldat en plein doute. La guerre lui paraît stupide et plus que jamais, il déteste les autorités qui n'ont que faire des soldats. Le volet 12 avait mis en scène un ignoble massacre, suivi d'une action commando. Cet album met un peu de côté l'action-tout-feu-tout-flamme, pour concentrer la narration sur les stratègIes de manipulation et l'étau qui se resserre sur le commandant aux valeurs de guerrier. Plus que jamais, sa personnalité intrigue : il sert l'Allemagne mais désapprouve le régime nazi. Si bien que l'atmosphère de ces 48 pages s'avère aussi suffocante que celle d'un submersible en carafe. Pendant que le haut commandement fomente, les agents s'infiltrent et suppriment ! Les dialogues sont abondants, les personnages sont aussi en nombre et plus l'histoire progresse, plus le climat de parano pèse (dans le bons sens du terme) sur le lecteur. Gerardo Balsa continue à faire du bon boulot, avec ses portraits réalistes et le soin amené aux décors, installations portuaires et tout type d'engins. Il bénéficie des belles couleurs de Nicolas Caniaux. Comme toujours avec la série, l'album est suivi d'un carnet de documents historiques sur les sous-marins allemands. Luc Braeuer revient sur cette période noire de l’occupation : de mars 43 à décembre 44. Toulon était devenue la base principale des U-Boot en méditerranée. Encore un bien bel album !

voir la fiche officielle ISBN 9782361182588