Toxic T2 : La Ruche (0), comics chez Cornelius de Burns ©Cornelius édition 2012

Toxic T2

La Ruche

Doug a désormais pénétré La Ruche, souterrain obscur et étrange peuplé de lézards, d'ouvriers et de femmes sur le point d'accoucher... Lily est l'une d'entre elles, et elle flippe un max. Un trip halluciné plus glauque et noir que jamais. Prodigieux !

L'histoire : Alors que Doug est en train de lire une BD romantique à l'eau de rose, un lézard vert le tire de sa torpeur en le pressant de se remettre au travail. Il pousse alors son chariot dans un souterrain renfermant machines et ouvriers, cuves toxiques et chirurgiens inquiétants. A l'étage 23, il paraît d'ailleurs que c'est un « sacré merdier ». Peu importe, Doug y accède car il doit rejoindre Lily, une femme apparemment sur le point d'accoucher. L'odeur des lieux est insupportable, quand les sols ne sont pas jonchés de déchets. Après avoir tiré un rideau, Doug rencontre finalement Lily qui lui fait part de ses angoisses : la fille d’à côté a hurlé toute la nuit et bientôt ce sera son tour... Puis elle s'endort et Doug semble revenir à la réalité des temps heureux, lorsqu'il était amoureux... Doug retournant alors à ses déambulations un peu folles...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Après l'excellent Toxic, le grand Charles Burns récidive avec La Ruche, suite du trip halluciné vécu par un Doug aux allures de Tintin : toujours aussi paumé, instable et amnésique, il erre au milieu de monstres étranges, de personnages à formes humaines, de lézards verts, de porcs lascifs. Encore une fois, Burns brouille les frontières entre rêve et réalité, et crée un monde parallèle envoûtant, aussi glauque qu'inquiétant, sorte de cauchemar éveillé ou d'état d’inconscience réellement vécu, nourris de souvenirs heureux ou refoulés et de fantasmes à réaliser. Le monde dans lequel évolue Doug se révélant alors fangeux et boueux jusqu'à la nausée. Burns en profite au passage pour y explorer toutes ses obsessions : mal être adolescent, émois sexuels, névrose et folie existentielles. Ainsi vagabondant ou flottant aux côtés de Doug, le lecteur entre et sort successivement des cauchemars et des rêves, puis rôde dans un monde à la fois flou et cotonneux où toute frontière entre mémoire et fantasme, fiction et réalité, a disparu. Et comme Burns maîtrise le croisement des temporalités et la mise en abîme à la perfection, il réussit à créer en permanence un mystère impénétrable et angoissant. Évidemment, il ne faudra pas chercher à comprendre tous les symboles et indices, mais plutôt se laisser pénétrer par cette ambiance unique navigant entre Hergé, Burroughs, Lynch et... Burns, à la fois fascinante et répugnante. Toutefois il se dégage aussi du cauchemar une belle poésie, lors des scènes mélancoliques de souvenirs heureux mais fragiles. Graphiquement, Burns a atteint le perfectionnisme un peu fou de Chris Ware. Trait, cadrages et plans cinématographiques participent d'une symphonie visuelle très lisible, teintée de couleurs volontairement fades et légères qui tranchent avec l'acidité du propos. Avec La Ruche, on plonge droit dans un gouffre organique sans fin où toutes les tendances obscures trouveront à s'assouvir. Un jeu de piste étrange, obsédant, et surtout brillant !

  • scénar dessin


12 octobre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 21.50-5% = 20.43

sur


 Toxic T2 : La Ruche (0), comics chez Cornelius de Burns ©Cornelius édition 2012

04 octobre 2012

Cornelius

Solange

9782360810468

adulte

Autour du 9ème art, Fantastique - Etrange, Mondes décalés, Roman graphique

Independant

scénariste
dessinateur
coloriste
 

Toxic série en cours en France
2 albums parus
série en cours aux USA
Titre en VO : Xed Out
, 3 prévus Nos chroniques dans cette série :