parution 17 juin 2015  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Autour du 9ème art Adaptation

Pathfinder T1

La montée des eaux troubles

Rôlistes, rassemblement ! Valeros et ses compagnons débarquent dans nos contrées avec une aventure sympathique, dans un ouvrage néanmoins taillé pour les amateurs de jeux de rôles.


 Pathfinder T1 : La montée des eaux troubles (0), comics chez Glénat de Zub, Huerta, Campbell
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Le guerrier Valeros et ses compagnons, Merisiel une aventurière elfe et Seoni, une sorcière varisienne, combattent et mettent en déroute une troupe de gobelins. La présence et surtout l'audace de ses gobelins les intriguent et ils décident d'emmener la dépouille d'une des créatures à Ezren, un sorcier de leurs connaissances. Se rendant pour cela à PointeSable, un ville côtière de la province, la petite troupe se rassemble dans une taverne où la soirée dégénère rapidement en une rixe avinée. Le lendemain, tandis que Valeros se remet tant bien que mal d'une gueule de bois épique, Seoni et Ezren sont rejoints par Harsk, un ranger nain, qui a entendu parler de leur trouvaille. Harsk trouve des marques curieuses sur les goblins, comme s'ils avaient été infectés, voire maudits. La troupe décide d'attendre la nuit pour tendre une embuscade aux goblins, près d'une décharge qu'ils ont toutes les chances de visiter...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

À l'origine, aux Etats-Unis, Pathfinder était une extension du célèbre jeu de rôle Donjons et Dragons et plus précisément de sa troisième édition. Les suppléments et périodiques destinés à Pathfinder étaient alors publiés par Paizo. À la suite de l'évolution des droits d'exploitation de Donjons et Dragons avec la quatrième édition de ce dernier, l'éditeur décida de faire de Pathfinder un jeu et un univers à part entière, publié sous une licence d'exploitation plus libre que celle de son jeu parent. Aujourd'hui, c'est l'adaptation en comics des aventures des héros de Pathfinder qui arrive chez nous. Après une introduction un peu ronflante d'Erik Mona, éditeur de Pazo Publishing, qui nous explique comment des gens géniaux se sont réunis pour mettre en images les fabuleux personnages de l'extraordinaire aventure Pathfinder et pourquoi se frotter avec ce comics guérit la goutte, l'impuissance et les problèmes de pellicules (ok, c'est exagéré mais ça n'aurait pas détonné), on entre dans l'aventure de manière très directe avec une pleine page montrant Valeros en train de fabriquer du consommé de gobelin à grands coups d'épée. La suite de l'aventure ne perd pas de temps et c'est avec un plaisir que l'on passe par la taverne — l'arrêt obligatoire de toute bande d'aventuriers — avant d'enchaîner sur des combats parsemés de bons mots. L'humour omniprésent aide beaucoup à faire passer un scénario et une mise en scène efficaces mais sans surprises. De plus, ce premier tome se veut être une introduction rapide — mais une introduction quand même — à notre joyeuse troupe de trancheurs de gobs' et Jim Zub passe par les écueils obligatoires des nominations excessives des différents personnages pour faciliter leur identification. On n'apprendra rien de bien intéressant sur leurs passés respectifs, d'ailleurs. On entre directement dans le vif du sujet (ou du gobelin) ce qui pourrait être considéré comme un plus si on ne venait pas à s'interroger sur la pertinence des addenda. En effet, en fin de recueil, on trouve des descriptifs très complets de lieux ou de personnages n'apparaissant même pas dans l'aventure en cours (cela dit, si les points de dextérité du Prêvot Cigue ou encore le noms du lupanar local vous intéressent...) mais rien sur les héros. Clairement à l'intention de joueurs et maîtres de jeu désirant créer des parties dans le même univers, ces quelques 9 pages risquent de limiter le lectorat aux seuls initiés, ce qui est plutôt dommage. Contrat rempli du côté des illustrations pour Andrew Huerta qui réussit à donner à l'aventure une ambiance de pur jeu de rôle avec des dessins agréables et détaillés. On lui reprochera cependant un usage un peu abusif, par endroits, du copier-coller pour des effets comiques plus ou moins réussis. Les couleurs pèchent cependant et les couleurs de Ross Campbell manquent de vivacité. Les planches paraissent souvent ternes et on aurait apprécié un peu plus de clinquant, un peu plus de vie. Une adaptation de bonne qualité, bondissante et drôle, mais qui par certains choix narratifs et éditoriaux fera perdurer le cliché de l'hermétisme des jeux de rôles pour les non-initiés.

voir la fiche officielle ISBN 9782344008645