parution 13 juin 2014  éditeur Urban Comics  collection DC Archives
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Green Arrow & Green Lantern

(intégrale)

Après avoir confronté leurs idées respectives de la justice, Green Arrow et Green Lantern décident de parcourir ensemble l'Amérique. L'intégrale des aventures d'un duo qui a marqué l'histoire des comics.


Green Arrow & Green Lantern, comics chez Urban Comics de Maggin, O'neil, Adams, Adams
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2014

L'histoire :

Alors qu'il patrouille dans les rues de Star City, Green Lantern prend la défense d'un homme visiblement malmené par une foule. Prêt à en découdre avec les agresseurs, Hal Jordan est stoppé net par l'intervention de Green Arrow, qui lui explique qu'en réalité l'homme qu'il défend est un propriétaire véreux et que les agresseurs sont de braves gens cherchant à défendre leur seul logis. Déchiré entre sa confiance dans les lois de son pays et le bon sens de son ami, Green Lantern va faire un choix qui les entraînera, lui, Green Arrow ainsi que d'autres, dans une suite d'aventures qui leur feront ouvrir les yeux sur la dure réalité du monde moderne... en 1971.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Nous sommes au début des années 70 et chez DC Comics, l'heure est grave. Les ventes de la série Green Lantern n'atteignent pas les chiffres espérés et on demande alors à son scénariste, Dennis O'Neil, d'y faire quelque chose. O'Neil, lui, vient de donner un coup de jeune à un autre personnage de l'éditeur : Green Arrow. Il a dépouillé Oliver Queen de sa fortune, l'a relooké et en a fait un Robin des bois moderne. Il a alors l'idée de génie de réunir ces deux super-héros! L'idée ne se fonde pas sur la couleur de leurs uniformes mais plutôt sur le fait que chacun représente deux pans de la société alors en plein conflit dans cette Amérique des 70's : Hal Jordan est l'idéal de la middle class bourgeoise, aux ordres d'un conseil supérieur de sages sachant ce qu'il est bon de faire, tandis que Green Arrow est l'archétype du franc-tireur se battant aux côtés des plus démunis, quand bien même il lui faut enfreindre la loi pour cela. Afin d'illustrer la série, O'Neil choisit Neal Adams, un dessinateur avec lequel il collabore déjà depuis un moment pour Detective Comics. C'est le fruit de cette collaboration, qui prit place principalement sur les numéros 72 à 89 de Green Lantern, qu'Urban Comics republie aujourd'hui. O'Neil va lancer notre improbable duo sur les routes américaines afin de découvrir l'esprit américain/humain (pourquoi faire une différence ?). Les héros se retrouvent confrontés aux grands problèmes de l'époque. Vietnam, exploitation humaine, racisme (première apparition de John Stewart en remplaçant de Guy Gardner), sectes (on arrive juste après Charles Manson), manipulation des foules, surpopulation, drogues avec le désormais célèbre arc «Speedy se shoote à l'héro» (naïf mais frondeur pour l'époque, eût égard au comics code alors en place), pollution,... Beaucoup disent que ce run a marqué l'avènement de l'âge de Bronze des super-héros, période à laquelle les capés lâchent un peu leurs péripéties cosmiques pour s'intéresser de plus près aux soucis du citoyen lambda. Difficile de le confirmer mais en tout cas ce fut certainement l'essai de la maturité transformé pour DC. Le dessin est très lisible et Adams a un réel sens du graphisme et du placement de ses cases. On n'en prend pas plein les yeux à grands coups de splash pages ou de rayons de la mort, mais Adams restitue toujours une ambiance saisissante. La traduction est de Martin Winckler, 'nuff said (pour les néophytes : c'est impeccable). Un bon moment de comics, forcément rétro mais toujours beau et agréable à lire.

voir la fiche officielle ISBN 9782365773317