parution 03 novembre 2017  éditeur Urban Comics  collection Urban Games
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Sport - Baston Adaptation

Street Fighter T1

Génération Alpha

Deux générations se transcendent à la résonance du fameux Hadôken ! Gamers et autres geeks se voient offrir une série consacrée au jeu culte de Capcom, mais vaut-elle le détour ?


 Street Fighter T1 : Génération Alpha (0), comics chez Urban Comics de Siu-Chong, Greenidge, Lau, Andrews, Park, Tae Hyung, Lee, Madureira, Larroca, Saka, Hou, Barberi, Middleton, Vo, Tsang, Strain, NG
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Il y a cinq ans au donjon de Gouken, Ryu et Ken s'entraînent et ne s'épargnent pas. Leurs passes d'armes les voient dévoiler leurs techniques secrètes car s'ils sont adversaires, ils n'en demeurent pas moins amis. Il y a deux ans, la finale du tournoi de Street Fighter oppose Ryu et Sagat un puissant champion Muay Thaï. Le combat sera rapide et laissera Sagat vaincu, marqué à vie d'une cicatrice indélébile sur la poitrine. Cette défaite laissera l'ancien champion empli d'un désir de vengeance. Il y a un an à Shadaloo, quartier général de Bison, Véga, le combattant masqué au visage d'ange, va mettre à l'épreuve Killer Bee la machine à tuer du despote. Mais rapidement, celle qu'on appelait Cammy avant son lavage de cerveau va mettre en déroute le guerrier. Elle est envoyée en Jamaïque pour neutraliser Dee Jay le maître de la capoiera. Après un affrontement âpre , la belle va réussir à atteindre l'objectif fixé par son maître. Aujourd'hui. Ryu s'entraîne toujours et suit les préceptes de son « Sensei ». Il découvre par la méditation que la voie du guerrier pousse chacun à choisir un chemin : atteindre son zénith avec un cœur pur ou laisser sa soif de victoire se changer en pulsion meurtrière. Mais alors que son éducation martiale n'est pas encore terminée, il découvre le corps sans vie de son maître. Commence alors sa quête.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Licence majeure de l'éditeur vidéoludique Capcom, Street Fighter est une série de jeu de combat totalement culte. Plusieurs volets sur plusieurs générations de console ou d'ordinateurs ont entraîné des passions et des cassages de manettes en règle. Urban Comics a décidé de sortir simultanément deux titres consacrés à ces combattants de rue. Il n'y a pas grand chose de plus casse-gueule qu'une adaptation d'un médium à l'autre. Dans le pire des cas, on a affaire à une bouse exploitant la licence avec un minimum d'efforts scénaristiques et des visuels proches d'un matin de gastro. Parfois, il s'agit d'un récit réalisé pour les inconditionnels et nébuleux pour tous les autres. Ce Street Fighter se situe dans un no man's land entre ces deux voies et c'est même un peu plus compliqué que ça. En effet, si l'histoire est abordable, que le lecteur soit amateur du jeu ou pas, il n'en demeure pas moins que l'initié y trouvera bien plus de raisons de se réjouir. Certains personnages ne font que des caméos, leur utilité restant à définir. Le découpage de ce recueil pourra lui aussi être déroutant. Le début du livre est consacré à des prologues très courts présentant les personnages. Si le gamer retrouvera immédiatement la sensation des parties rapides résultant de son expérience de jeu, celui qui ne titille pas la manette peut être déconcerté. C'est donc à la fois une trouvaille ingénieuse pour les initiés et un choix peut être déstabilisant pour les autres. L'oeuvre propose des dessins d'inspiration manga. Cela semble logique vu l'origine de cet univers (Capcom est une société japonaise) et le tout reste fort sympathique et agréable à l’œil, même si l'emploi de la colorisation numérique est assez visible. Niveau scénario, soyons clair : ça ne casse pas trois tentacules à un encornet mais en terme de comics d'action/baston, ça fait le job correctement. Même si on y retrouve les poncifs du genre, ils sont employés intelligemment et l'on ne perd pas trente points de Q.I. à la lecture. Le vrai bémol concerne l'édition d'Urban Comics. Nous sommes entré dans la « Pax Urbana ». L'éditeur ne s'est pas foulé sur ce coup-là puisqu'il s'agit d'un banal copier-coller de la version américaine sans aucun travail éditorial. Pour les lecteurs désirant découvrir ce monde la tâche n'en est que plus ardue et c'est bien dommage. Finalement, loin d'être un mauvais comic pour qui connaît déjà Street Fighter mais pour toi qui n'as pas un cale au pouce gauche à force de faire des quarts de tour arrière plus rond, passe ton chemin ! Sonic Boom !

voir la fiche officielle ISBN 9791026813330