parution 01 octobre 2008  éditeur Delcourt  collection Akata Sakura
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Chronique sociale, Humour Shôjo

Nana T19

Takumi a enfin retrouvé le bar où Nana est censée chanter et donne l’adresse à sa femme. Un volume aussi bon qu’intense.


 Nana T19, manga chez Delcourt de Yazawa
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©NANA ©1999 by Yazawa Manga Seisakusho / SHUEISHA Inc. édition 2008

L'histoire de la série :

Cette série raconte l’histoire de deux jeunes femmes qui n’avaient a priori pas grand-chose en commun… Si ce n’est qu’elles s’appellent toutes deux Nana et que leurs routes se sont croisées une première fois lorsqu’elles se rendaient à Tôkyô. L’une, Nana Komatsu, est la naïveté incarnée : elle enchaîne les « coups de foudre » au même rythme que les désillusions, qu’elle met sur le dos d’un « roi des démons » imaginaire. Petite princesse au cœur fragile, elle part pour Tôkyô uniquement pour retrouver son petit ami du moment. L’autre, Nana Ôsaki, au look punk et au comportement rebelle a, quant à elle, du caractère à revendre. Chanteuse du groupe « Black Stones » (contracté en Blast), elle part à Tôkyô pour faire carrière. Après une seconde rencontre fortuite, les deux nanas vont devenir colocataires. Nana Ôsaki ne tarde pas à trouver un sobriquet à sa colocataire, « Hachi », histoire de simplifier la tâche à tout le monde (hachi signifie 8 alors que nana signifie 7, c'est aussi une référence à Hachiko, nom donné aux chiens au Japon…). Leur appartement devient rapidement un lieu de rencontre pour Yasu, Nobu et plus tard Shin, les trois autres membres de Blast. Hachi devient très vite une de leurs plus grandes fans, sans pour autant délaisser Trapnest, groupe n°1 dans son cœur (le charme du bassiste y étant pour beaucoup). Son amie lui réserve à ce sujet une drôle de surprise...

L'histoire :

Hachiko fait les courses avec sa fille Satsuki et cette dernière veut absolument que sa mère achète des chocolats pour son père. Cependant, Hachiko refuse en lui expliquant qu’elle les fera elle-même et, à sa grande surprise, Satsuki déclare qu’elle fera donc de même. Eternelle curieuse, elle harcèle sa fille pour savoir qui est l’élu de son cœur et reste stupéfiée lorsqu’elle apprend qu’il s’agit de Shin. En racontant cela à son amie Junko à qui elle visite, cette dernière explose de rire avant de lui demander ce qu’elle compte faire. Hachi lui annonce alors que, pendant que Satsuki sera en vacances, elle se rendra en Angleterre pour chercher Nana. Mais Junko ne parlait pas de cela et faisait allusion à Takumi : Hachiko compte-t-elle divorcer ? Bien qu’elle ait de nombreuses raisons de le faire, la jeune femme considère qu’elle en a plus encore de rester avec son mari. De retour à la maison, Hachiko et Satsuki ont un appel de Takumi qui leur annonce qu’il a enfin trouvé le bar où est censée se trouver Nana…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les premières pages de ce volume se passent dans le présent et, déjà, de nouvelles questions apparaissent : pourquoi la fille de Hachi ne s’appelle-t-elle finalement pas Sachiko ? Pourquoi Nana est-elle partie ? Takumi serait-il le père de l’enfant de Reira ? Une partie des réponses est apportée par le passionnant flash-back qui occupe un peu plus des trois quarts de ce volume. Ainsi, on découvre comment tous les couples que nous connaissons en sont arrivés à se déchirer : Nana est trop fière pour revenir auprès de Ren qui sombre encore plus dans la drogue et Reira abandonne Shin pour se déclarer à Takumi. Les sentiments sont clairement mis à l’honneur, les gags disséminés étant de moins en moins nombreux, et toutes les émotions nous parviennent, nous offrant ainsi une lecture aussi plaisante et immersive que la chute des personnages est profonde. De plus, les graphismes sont toujours d’aussi bonne qualité et cela renforce le plaisir de la lecture. Pour finir, la dernière image nous laisse bouche bée et le prochain volume se fait déjà trop attendre.

voir la fiche officielle ISBN 9782756014746