parution 23 août 2017  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Gastronomie, Seinen

Les Gouttes de dieu - Mariage T5

Le concours continue mais l’un des jurés soutient en secret l’équipe du restaurant L’Angoulême : le Mama Miya a-t-il la moindre chance de gagner dans ces conditions ? Suite et fin sympathiques de cet arc scénaristique.


Les Gouttes de dieu - Mariage T5, manga chez Glénat de Agi, Okimoto
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2017

L'histoire :

Dans le concours Dine & Wine sur les accords entre vins et sushis, la troisième manche a commencé. Le Bistro 9 vient de proposer une dégustation qui a ravi le jury et lui a valu des félicitations. En deuxième, c’est le Mama Miya qui amène son plat. Encore une fois, le juré Matsuoka tient un propos désobligeant alors même qu’il n’a pas encore goûté. Shizuku en est maintenant persuadé, Matsuoka tient à les couler, et il prend un peu trop souvent parti ouvertement pour l’équipe de L’Angoulême. Mais la dégustation bluffe en tout cas les autres jurés : le sushi à la palourde proposé risquait d’avoir un fort goût de marée et de ne pouvoir s’accorder avec le vin rouge proposé, et pourtant il n’en est rien, le mariage est parfait car la préparation du chef du Mama Miya a astucieusement évité cela. Même Isseï Tomine adresse un compliment à l’équipe après la dégustation. Puis, c’est au tour de L’Angoulême de proposer son duo de vin et sushi, et là encore Matsuoka en rajoute dans les compliments. Les dés sont clairement pipés : Shizuku et l’équipe du Mama Miya ont-ils réellement une chance de l’emporter malgré tout ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Suite et fin du concours où Shizuku et le restaurant Mama Miya doivent marier sushis et vins. Le gagnant reste incertain jusqu’à la fin du volume, et le fait que l’un des jurés soutienne une équipe en secret apporte quelques rebondissements bienvenus pour casser un peu la monotonie du concours. Les mariages proposés sont évidemment intéressants et sortent de l’ordinaire. Chaque association est expliquée en détail, et les différentes manches s’enchaînent assez rapidement, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas. L’exercice est par ailleurs des plus originaux puisqu’on a rarement l’occasion de voir ce genre d’associations. Côté dessin, tout est très bien géré, seulement on regrette un peu le manque de développements visuels des descriptions des mariages par leurs auteurs. Habituellement, cela donne lieu à des interprétations graphiques par le mangaka qui sont un peu plus conséquentes, et de ce côté-là on est un peu en reste cette fois. En tout cas, ce cinquième opus clôt cette partie de l’histoire de manière sympathique, et on peut donc lancer du riz sur les sushis et les vins pour célébrer leur mariage ! Un comble... On prend maintenant au prochain volume pour voir ce que nous réserve la suite de l’histoire.

voir la fiche officielle ISBN 9782344023204