parution 05 juillet 2013  éditeur Kana  collection Shonen Kana
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Shônen

Bakuman T15

Désespéré par le manque de popularité de sa série, Nanamine décide de voler les idées d’Ashirogi. Puis, suite à un cambrioleur de banques qui utilise le manga PCP comme modèle, Takagi n’arrive plus à écrire de scénarios. De l’inattendu au programme !


 Bakuman T15, manga chez Kana de Ohba, Obata
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Nanamine s’enfonce dans une mauvaise spirale : voyant que la popularité de sa série « Une vie scolaire profitable » continue de dégringoler, il se raccroche aux pires idées des internautes qui le conseillent. Il ne voit plus alors qu’une seule solution pour sauver son manga : voler le prochain scénario de « PCP », le manga du duo Ashirogi avec qui il se place en concurrence directe... A la rédaction, le chef de Kosugi, l’éditeur de Nanamine, vient de découvrir un forum sur lequel quelqu’un affirme que l’histoire du mangaka est construite grâce à l’aide d’une cinquantaine de contributeurs sur le net. A l’arrivée de Kosugi, ce dernier confirme contre toute attente que c’est bien la vérité. Son responsable est paniqué : si cela se sait, il risque d’y avoir de grandes répercussions, sans compter tous les problèmes de droits d’auteur que cela pose ! Kosugi, qui s’attendait à voir la situation dégénérer, avait préparé une lettre de demande de mutation qu’il remet à son chef : si cela tourne mal, il pourra toujours lui demander de partir, mais en attendant il souhaite laisser Nanamine aller au bout de ses erreurs par lui-même car il n’y a que comme cela qu’il entendra raison et qu’il pourra prendre un nouveau départ. Son chef décide de l’épauler pour sauver la situation, et Kosugi part voir Nanamine pour lui annoncer qu’avec le dernier classement en date, sa série n’est plus qu’en sursis pour une ou deux semaines maximum. Le mangaka lui annonce alors qu’il a un plan : voler les nemus de ses concurrents pour utiliser leurs idées avant eux et voler leur public...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La première partie de ce 15ème volet est consacrée à la chute de Nanamine et la fin des chapitres le concernant. La mangaka voit son système de mise à contribution des internautes s’écrouler : trop d’avis différents, pas assez de temps pour synthétiser et prendre du recul, et trop de personnalités à gérer ont mené la popularité de la série au fond du trou. Sauvé de justesse de l’arrêt, Nanamine n’a plus qu’une ou deux semaines pour redresser la barre, et il décide pour cela de voler les idées d’Ashirogi pour s’en servir avant eux. Si les éditeurs font croire qu’ils soutiennent ce dernier caprice, il s’agit en fait pour eux de faire prendre conscience à Nanamine que sa façon d’agir ne le mènera nulle part, et de notre côté cela nous donne l’occasion d’assister à un duel direct entre les deux séries, le duo Ashirogi ayant été mis au courant des manigances de leur rival... Pourtant, le plus intéressant arrive après, dans la 2ème partie du volume qui s’intéresse en premier lieu au cas de Nakai. Ce dernier a décidé de renoncer au métier de mangaka et lui aussi sombre au fond du trou, ce qui semble bien être la thématique global de ce volet. Ses amis vont tenter de l’aider, mais la situation s’avère compliquée... Enfin, dans le dernier tiers, suite à un événement important, Takagi ne va plus réussir à fournir de scénarios dignes de ce nom pour « PCP » : un véritable cambrioleur de banques s’est inspiré du manga pour commettre ses méfaits et a fait directement référence à la série. Les médias s’emparent de l’affaire, et voilà Takagi paralysé par l’idée que ses histoires puissent donner un mauvais exemple... Evidemment, si tout le reste du volet donne déjà dans le rebondissement, c’est cette dernière partie qui accroche le plus. Cette manière de mettre le duo Ashirogi en péril était inattendue et il faut avouer que l’on profite pleinement de la surprise, tandis que cela permet en parallèle à l’auteur d’amener ses héros à évoluer d’une nouvelle façon. Encore une fois, le monde de la création des mangas et ses retournements de situation nous paraîtront donc aussi passionnants que les mangas en eux-mêmes, et c’est donc comme d’habitude une mise en abyme réussie que nous offre ce 15ème tome de Bakuman !

voir la fiche officielle ISBN 9782505017288