parution 18 octobre 2013  éditeur Kana  collection Big Kana
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Shônen

Bakuman T16

Niizuma est devenu le n°1 du magazine et aurait décidé d’utiliser son droit à mettre fin à une série de son choix, mais laquelle ? Plein de rebondissements et d’énormes changements, ce volet est intense de part en part !


 Bakuman T16, manga chez Kana de Ohba, Obata
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

L’idée de mettre en scène dans leur manga un copycat mal intentionné de leur héros, pour faire écho au cambriolage de banque qui a eu lieu dans la réalité, a porté ses fruits : « PCP » s’est classée 3ème cette semaine ! Mashiro et Takagi sont ravis et avouent à monsieur Hattori qu’ils ont été d’autant plus motivés qu’ils venaient d’apprendre que Niizuma et sa série « Crow » s’étaient classés 1er juste avant cela. Cela fait maintenant 3 semaines consécutives que « Crow » reste en tête du classement, et Hattori apprend aux deux jeunes gens que Niizuma refait désormais ses nemus plusieurs fois, ce qui n’arrivait jamais auparavant. De son côté, Niizuma n’a pas encore évoqué son droit à arrêter une série du magazine qu’il avait négocié pour le jour où son manga se classerait en tête de liste. Son éditeur Yûjirô pense que le jeune homme a oublié cette histoire depuis les années, mais lorsque le responsable de la série « + Natural » vient à son tour chercher les planches de Niizuma, ce dernier ne mâche pas ses mots en apprenant le classement de cette seconde série : pour lui, l’histoire est nulle ! Quelques temps plus tard, Niizuma apparaît à la rédaction du magazine pour un rendez-vous privé avec le directeur éditorial. Yûjirô n’était pas au courant : se pourrait-il que Niizuma ait finalement décidé de faire valoir son droit d’arrêt d’une série... et se pourrait-il qu’il veuille arrêter « +Natural » ? La rumeur se propage rapidement, et Iwase, la scénariste de la série, va déprimer de plus en plus, jusqu’à envisager de mettre fin à sa carrière...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comment parler du programme dense et épique - n’ayons pas peur des mots - de ce 16ème opus sans gâcher les nombreuses surprises et rebondissements qui le parsèment ? Voyez plutôt : « Crow » se classe numéro 1, « PCP » atteint lui aussi son meilleur niveau, Niizuma annonce qu’il veut faire valoir son droit à arrêter une série, et tous les auteurs du clan Fukuda se liguent pour tenter de détrôner Niizuma avant qu’il n’atteigne 20 semaines consécutives en tête du classement (avec un enjeu énorme à la clé !), ce qui donne évidemment des histoires boostées et des rebondissements à foison côté scénario. Et il y a encore bien des surprises : une des séries que l’on connaît sera à terme de ce volume bel et bien arrêtée, et Iwase déprime quant à elle de voir sa série péricliter et envisage de mettre fin à sa carrière... Pour finir, il semble que dans l’ombre un scénariste talentueux manipule de vieux dessinateurs qui n’ont plus la côte pour les faire revenir sur le devant de la scène face aux jeunes mangakas, mais dans quel but ? Cela semble être le prochain sujet de la série, mais l’on n’en saura plus que dans le prochain volume. En attendant le présent volet se montre captivant de part en part, que ce soit par le scénario de la série ou par ceux des mangas qui y sont mis en scène, principalement celui de « PCP » où l’on retrouve tout la talent du scénariste de Death note. Les grands moments de ce volume sont également l’occasion pour Takeshi Obata de fournir des planches encore plus impressionnantes que d’habitude, jouant avec talent avec les codes visuels classiques du shônen pour que les planches mettant en scène tous ces mangakas soient aussi dynamiques que les planches des mangas qu’ils dessinent ! En bref, un tome au top !

voir la fiche officielle ISBN 9782505017295