parution 21 octobre 2009  éditeur Delcourt  collection Sang froid
 Public ado / adulte  Thème Policier, Historique

Mafia Story T5

Lepke

Du vol de charrettes à bras jusqu'à l'inconfort d'une chaise électrique : 30 ans du parcours de Louis « Lepke » Buchalter, ennemi public n°1 et baron du crime organisé new yorkais. Suite d'une série documentaire pour passionnés.


 Mafia Story T5 : Lepke (0), bd chez Delcourt de Chauvel, Le Saëc, Lou
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2009

L'histoire :

Cadet d’une fratrie de 7 enfants, Louis « Lepke » Buchalter préfère l’odeur des rues de New York aux parfums des salles de classe, où il fait pourtant un parcours brillant. Lorsque sa mère quitte la « Grosse Pomme » pour rejoindre ses autres enfants dans le Colorado. Associé à un chenapan de 2 ans son ainé, Jacob « Gurrah » Shapiro, rencontré dans la rue, il se spécialise dans le vol de charrettes à bras, avant de passer au racket, à la protection, puis aux cambriolages à grande échelle. L’ascension est rapide, classique et le conduit à un bref séjour en prison. Il a désormais le pied à l’étrier pour un parcours criminel hors du commun. Ainsi, à la fin des années 20, c’est l’organisation du racket à grande échelle, via syndicats ouvriers et patronat des secteurs stratégiques de l’industrie de la confection, qui lui permet de gravir un à un les échelons. La stratégie est simple, qu’il s’agisse de syndicats ouvriers ou patronaux : il attend que les uns ou les autres lui demandent son intervention lors d’un conflit et une fois qu’il y a mis fin, il place ses hommes au sein de la centrale, jusqu’aux prochaines élections, pour en prendre le contrôle définitif. Bientôt étendue à de multiples secteurs (cuir, chapeau, chaussure, volaille, taxis, cinéma…) cette stratégie permet à Buchalter et Shapiro de régner sur un véritable empire confortablement alimenté par des millions de dollars…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après avoir posé sa loupe sur les activités d’Arthur Simon Flegenheimer, alias Dutch Schultz, puis dressé un catalogue exhaustif des talents d’Abe « Kid Twist » Reles, David Chauvel s’attaque à Louis Buchalter avec une identique boulimie. Utilisant pour artillerie lourde une documentation touffue, le scénariste poursuit sa minutieuse reconstitution historique au diapason d’un univers à multiples entrelacs. En choisissant ce « petit Louis » (c’est la signification de lepke(leh) en yiddish) pour guide, le scénario nous offre la possibilité de faire des ponts avec les autres albums de la série : à la fois « hollandais » et pilier de la Murder Inc. sont largement évoqués, l’un et l’autre ayant joué un rôle dans l’ascension et la chute de ce puissant baron de la mafia. Car, il s’agit bien ici du parcours d’un gros poisson qui est mis sous le feu de notre scénariste érudit : racket industriel à grande échelle, trafic de stupéfiants et évidemment meurtres (environ 100 lui seront imputés personnellement, pour plus d’un millier commandités par ses soins) le propulsèrent, en effet, au sommet de la hiérarchie criminelle. Du vilain de chez vilain qui, fait unique à ce jour (eut égard à son rang), n’échappa pas à la chaise électrique, contrairement à nombre de ses pairs. Pour cette leçon d’histoire, David Chauvel réutilise les habituels ingrédients de la saga : en particulier une voix off, à la longue soporifique et pesante, distillant une somme hallucinante d’informations en un minimum de planches (cette fois un seul album est requis). Malgré le peu de place qui lui est laissé, le dessin, surmonté d’une très bonne colorisation, parvient quant à lui à donner du souffle à un récit malheureusement alourdi par une envie de tout dire avec précision, rigueur et fidélité. En bref : passionnant, mais souvent un poil académique et compliqué.

voir la fiche officielle ISBN 9782756015699