parution 01 avril 2010  éditeur Le Lombard  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour, Conte - Féerie

Les Schtroumpfs T28

La grande schtroumpfette

Le Grand Schtroumpf propose à la schtroumpfette d'assumer un temps le rôle de « Grande Schtroumpfette », afin d'éradiquer le machisme ambiant. Une aventure plaisante, prenant pour trame un sujet de société bien d'actualité...


Les Schtroumpfs T28 : La grande schtroumpfette (0), bd chez Le Lombard de Jost, Culliford, Garray, Culliford
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2010

L'histoire :

La schtroumpfette, qui vient de fleurir son jardin, demande au schtroumpf bricoleur de lui réparer la pompe à eau à proximité de chez elle. Aimable, celui-ci jette un œil et lui promet de revenir réparer ça plus tard : il a autre chose à faire pour le moment. Quelques temps après, les schtroumpfs peintres refusent son aide : le ravalement de façade, ce n’est pas un travail pour une schtroumpfette ! Encore plus tard, elle est prise pour une « blonde » par le schtroumpf costaud : tout juste bonne à leur servir de la limonade. Agacée par le mépris général qui règne à son endroit, elle en parle au Grand Schtroumpf. Celui-ci a une idée : il annonce en assemblée à ses schtroumpfs qu’il doit partir chez son ami le mage Omnibus. Or, étant donné qu’à chaque fois qu’il s’est absenté, les catastrophes on déferlé sur le village, il nomme un responsable digne de confiance pour le remplacer : la schtroumpfette ! Les schtroumpfs sont estomaqués par cette décision… absurde. Car enfin, une schtroumpfette, ça ne peut en aucun cas être compétent pour prendre les bonnes décisions pour la collectivité ! Au début, le mépris ordinaire à son égard est encore renforcé par le choix de cette suppléance, qui en a rendu plus d’un frustré. Puis la schtroumpfette, par une succession de petites astuces féminines, surprend et finit par convaincre tout le monde…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sous la férule de Thierry Culliford, le fils de Peyo, la pérennité des Schtroumpfs est schtroumpfement plus convaincante depuis quelques années. Aux recueils de gags très « bon enfant » (pour ne pas dire nigauds), s’alternent de sympathiques aventures complètes, dont voici aujourd’hui le 28e opus. Au menu du scénario (signé Culliford et Jost), une nouvelle problématique de sociologie très actuelle : la reconnaissance des droits de la femme ! Agacée d’être prise pour la blonde de service (c’est à dire tout juste bonne à faire la lessive, servir la limonade, promener le bébé schtroumpf…), la schtroumpfette revendique gentiment auprès du Grand Schtroumpf un peu plus de considération de la part de cette communauté macho. Comme toujours, ce dernier propose une solution adaptée : il la nomme temporairement Grande Schtroumpfette. Bien entendu, celle ci se débrouille comme un chef… Puis, histoire d’étoffer ce canevas de rebondissements, Gargamel s’en mêle, kidnappe le Grand Schtroumf, passe un examen de sorcellerie inopiné, et la schtroumpfette se surpasse dans son nouveau rôle. Ces contingences sont impeccablement rythmées et mises en place, donnant lieu à l’aventure sans doute la plus dense en matière de dialogues. Assurés par Pascal Garray, l’un des plus proches collaborateurs historiques de Peyo, les dessins respectent à la lettre l’univers rieur et enchanteur des petits lutins bleus. Un bon cru !

voir la fiche officielle ISBN 9782803626489