parution 21 septembre 2011  éditeur Delcourt  collection Take
 Public ado / adulte  Thème Humour, Sentimental Shônen

Shinjuku fever T1

Venu à Shinjuku pour étudier, Fuku se fait arnaquer par son pote et deux jolies jeunes filles, ce qui lui faire découvrir le monde des hôtes où son âme de supporter va être mise à contribution. Un titre décevant.


 Shinjuku fever T1, manga chez Delcourt de Kubo
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2011

L'histoire :

Comme le club de supporters du lycée ne compte plus qu’un seul membre, il va bientôt être supprimé. Aussi, même si aujourd’hui l’équipe de base-ball se prend une raclée monumentale, Fuku (le seul supporter) donne tout ce qu’il peut pour encourager une dernière fois son équipe. En cours, Fuku se voit proposer par son ami - qu’il surnomme photo-club - un stage d’été de 5 jours à Shinjuku pour 150.000 yens. Fuku accepte sans se douter que photo-club a en fait prévu d’utiliser l’argent pour draguer des filles une fois qu’ils seront dans le quartier chaud de la capitale. Une fois là-bas, photo-club révèle la vérité à Fuku dans une cafétéria. Le garçon est stupéfait et en colère mais n’a pas le temps de faire une scène car il bouscule une jolie jeune fille par accident. Pour réparation, celle-ci et l’ami avec qui elle est demandent des frais de dédommagements aux deux lycéens. A la place, photo-club propose de les inviter et c’est ainsi qu’une longue nuit débute. Hélas, Fuku et photo-club se sont fait avoir car les deux demoiselles les ont amenés dans un bar à arnaques...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le lycéen naïf qui monte à la capitale et se fait avoir n’est pas une nouveauté mais l’originalité du titre réside dans le fait que le garçon en question, Fuku, est membre du club des supporters de son lycée et a donc envie de supporter les gens - et oui... Au-delà du type d’activité, qui est trop japonais pour qu’on puisse y adhérer totalement, la déception est rapidement de mise car, d’une part, le personnage principal est un gros niais totalement dépourvu de charisme et, d’autre part, sa découverte du monde des bars à hôtes n’est pas intéressante. Le caractère trop « à fond » de Fuku ne fait que le rendre crétin et le jeune homme ne parvient hélas pas à nous communiquer son positivisme. De plus, il n’y a pas vraiment de fil conducteur à l’histoire et cela n’aide pas le scénario qui peine du coup à se montrer intéressant. Les rebondissements sont quant à eux très prévisibles et l’intrigue est donc fade, les gags ne parvenant hélas pas à nous faire rire. Quant aux graphismes, on remarque une mise en page particulièrement dynamique et des personnages très expressifs avec quelques effets pour marquer les grimaces. Le style de l’auteur se démarque un peu des productions du genre et cela est certes sympathique mais pas suffisant pour sauver le scénario. Une grosse déception donc.

voir la fiche officielle ISBN 9782756026244