parution 01 juin 2007  éditeur Glénat  collection Glénat shonen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Shônen

Busô Renkin - Arme alchimique T8

Le commando spécial retrouve la trace des fuyards et les combats s’enchaînent. Un très bon volume dans le plus pur style shônen, par l’auteur de Kenshin le vagabond.


 Busô Renkin - Arme alchimique T8, manga chez Glénat de Watsuki
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2007

L'histoire de la série :

Une nuit, en tentant de protéger une jeune fille, Kazuki se fait transpercer le cœur par un homoncule, un monstre mangeur d’hommes. Mais la jeune fille, Tokiko, est en fait un soldat de l’organisation secrète Renkin ayant pour but de tuer ces monstres et d’empêcher le mauvais emploi de l’alchimie. Dans l’urgence de la situation, elle remplace son cœur par un nucloton, un item magique permettant de matérialiser la combativité de celui qui le porte, mais aussi de remplacer des fonctions vitales le cas échéant. Kazuki ne fait désormais plus qu’un avec son nucloton qui lui permet de matérialiser une lance de combat aux diverses propriétés, car dans le cas où celle-ci serait détruite, il mourrait immédiatement. Il décide alors de se battre aux côtés de l’organisation de Tokiko afin de protéger ceux qui lui sont chers contre les homoncules.

L'histoire :

Le combat entre Papillon et Ikusabe, un de membres du commando, continue. Papillon fait exploser le corps de son adversaire, mais celui-ci se reconstitue instantanément grâce au pouvoir de son busô renkin. Etant à bout de force, Papillon s’enfuit dans le but d’épier son adversaire quelques temps. Ce dernier décide de casser la croûte avant de retrouver le fuyard, et son déjeuner n’est constitué de rien d’autre que de cadavres d’homoncules. C’est le moment que choisit Papillon pour refaire surface, après avoir trouvé le point faible d’Ikusabe : ce dernier se reconstitue grâce à sa lance et à l’endroit même où celle-ci se trouve. Il lui suffit alors de le faire exploser et de subtiliser l’arme juste avant que son adversaire ne réapparaisse. Alors qu’Ikusabe est mal en point, un second membre du commando, Negoro, fait son apparition et interrompt le duel… De leur côté, Kazuki et Gôta attendent Tokiko au cimetière lorsqu’ils se retrouvent nez à nez avec Ikusabe, qui a finalement eu raison de Papillon. Accompagné de Tokiko, celui-ci est seulement venu rapporter le corps inconscient de son adversaire auprès des jeunes gens. Ikusabe reparti, Negoro fait alors son apparition, accompagné de Maruyama, tous deux bien décidés à arrêter le groupe des fuyards…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Très bon huitième tome pour cette série dont on sent bien que la fin est proche (dans 2 volumes). Les combats sont plus violents, plus intenses, et le renversement de situation en fin de volume change complètement la donne. Ce volume nous donne l’occasion d’enfin voir certains des combats les plus attendus et l’on sent que l’auteur de Kenshin le vagabond (également édité chez Glénat) maîtrise le style shônen, même si l’on n’échappe pas à quelques stéréotypes du genre. Le trait de l’auteur est maîtrisé, la mise en scène et les effets sont originaux et bien réalisés, et parcourir ce tome est donc un régal pour les yeux. Cette série s’est améliorée au fil des tomes et la galerie des personnages est bien fournie et originale. Le seul problème à ce propos est que nombres de ceux-ci ne durent que le temps de quelques volumes, et l’on aurait aimé les voir évoluer sur la longueur, comme dans Kenshin, même si la présente série ne s’y prête pas vraiment. Au final, on attend toujours avec impatience de lire la fin de cette série, à réserver néanmoins aux habitués du style shônen.

voir la fiche officielle ISBN 9782723458030