parution 23 septembre 2011  éditeur Kana  collection Shojo Kana
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Shôjo

Cat street T8

Avec le rôle principal d’une pièce de théâtre et son déménagement, Keito semblait enfin avoir trouvé le bonheur mais Yui ne l’entend pas de cette façon. Avec un fort message d’espoir, ce volume marque la fin d’une série originale.


 Cat street T8, manga chez Kana de Kamio
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Au restaurant avec Kôichi et Yui, Keito parle de son déménagement qui aura lieu le mois prochain. Yui se montre particulièrement insistante pour connaître la date exacte afin de venir l’aider, et celle-ci finit donc par le lui dire avec la désagréable sensation de se faire forcer la main. Quelques jours avant le déménagement, Keito apprend que M. Ebina lui a écrit le rôle principal de sa prochaine pièce de théâtre. Keito est ravie mais elle n’a qu’une semaine pour apprendre son texte avant le début des répétitions. Arrive enfin le jour du déménagement et Yui ne vient finalement pas. Cependant, Keito ne s’en formalise pas et, après être restée un peu seule dans sa chambre pour dire au revoir à son ancienne vie, la demoiselle se rend à son nouvel appartement. Là, elle reçoit la visite de Yui mais cette dernière a le regard éteint. N’ayant pas encore déballé ses affaires, Keito ne peut que proposer une bouteille d’eau en plastique à Yui qui s’en sert alors pour l’assommer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On en était resté au moment où l’on apprenait que Yui n’est pas honnête et en veut à Keito. Dans la première partie de ce volume, on suit donc le dénouement de cette affaire qui est heureusement plus gentil que ce que l’on aurait pu craindre. Puis, Keito et ses amis s’affirment enfin professionnellement et s’interrogent sur ce qu’ils peuvent faire pour aider ceux qui connaissent les mêmes problèmes qu’eux ont connus. Tout cela est fort appréciable et clôt tous les points encore en suspens mais on apprécie surtout la lecture pour le message d’espoir qu’elle diffuse : même si la vie est difficile, il ne faut cesser de croire en soi et de se battre. Le message n’est certes pas toujours amené subtilement et le ton peut-être un peu trop optimiste, mais il n’empêche qu’il passe plutôt bien et que le récit s’avère très touchant. Les graphismes sont quant à eux de plus en plus épuré, les décors étant souvent mis de côté, mais le trait reste plaisant. Ce dernier volume clôture la série de manière sympathique et on espère retrouver l’auteur prochainement pour un titre tout aussi agréable.

voir la fiche officielle ISBN 9782505012252