parution 01 avril 2008  éditeur Kana  collection Dark Kana
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Policier Seinen

Death Note T9

Pour récupérer le death note, Light est prêt à tout. Mais l'intervention de son père va bouleverser ses plans. Un tome riche en rebondissements !


 Death Note T9, manga chez Kana de Ohba, Obata
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©© 2004 by Obata Takeshi, Ohba Tsugumi / SHUEISHA Inc. édition 2008

L'histoire de la série :

Light Yagami, ramasse un jour un carnet sur le sol de la cour de son lycée. Il s’avère qu’il s’agit du Death Note, le carnet de la mort, appartenant à Ryûk, un Dieu de la Mort, qui l’a laissé tomber volontairement dans le monde des humains afin de se divertir. Notre lycéen a beau être un excellent élève, il décide de tester le carnet en y inscrivant un nom, et voit alors la personne mourir. Dès lors, celui-ci souhaite mettre en place sa société idéale où les criminels seraient châtiés par la décision d’un seul être, lui-même. Mais après plusieurs dizaines de tueurs, violeurs et autres criminels décédés, certains au sein même de leur cellule, les autorités policières du monde entier interviennent et essaient de débusquer celui que les médias appellent Kira. Sans résultat, elles décident de faire appel à L, un mystérieux enquêteur dont aucun coupable n’a jamais réussi à se cacher. Commence alors un chassé croisé entre L et Kira alias Light.

L'histoire :

Depuis son kidnapping, Sayu Yamagi est traumatisée. Se sentant coupable d’une telle situation, son père décide alors de réintégrer l’enquête menée sur Kira. Light, quant à lui, est déjà en train de bâtir un plan pour récupérer le death note en possession de Mello. En effet, la situation est de plus en plus urgente : Light y a écrit de fausses règles et, si cela venait à être découvert, cela remettrait en cause toutes les conclusions de l’enquête. Pour mener à bien son projet, Light va avoir besoin que quelqu’un de son équipe se dévoue pour faire l’échange de l’œil et le jeune homme a pensé à Matsuda. Avant toute chose, il briefe Misa pour que celle-ci se fasse passer pour Kira. A l’aide d’un dispositif informatique, la demoiselle aura juste besoin de taper sur un clavier pour faire parler une voix modifiée. Un peu plus tard, la police reçoit un appel de Misa, qui se fait passer pour Kira : elle leur explique alors où et comment trouver Mello mais cela n’est pas innocent. En effet, un membre de la police devra accepter de faire l’échange de l’œil et, contre toute attente, c’est le père de Light qui se propose comme volontaire.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce neuvième tome commence avec beaucoup d’action puisque Light échafaude un plan pour récupérer le death note et exécuter Mello. Seulement, ses plans vont être complètement modifiés à cause de son père et le déroulement de l’opération, ainsi que ses conséquences, sont très inattendus. Finalement, le nouveau dieu de la mort n’aura servi à rien mais l’auteur a su trouver une autre façon de conserver notre intérêt. Hélas, le rythme est atténué par les sempiternelles prises de tête qui ne font pas vraiment avancer le schmilblick, mais nous torturent plutôt les méninges. Graphiquement, la qualité est toujours plus que correcte avec, entre autres, des cases fournies, des décors à la fois variés et nombreux, et un trait fin allié à un tramage et un encrage bien maîtrisés. Les personnages sont toujours aussi bien travaillés, expressifs et réalistes. Toutefois, le découpage manque d’originalité même si le dessinateur a su, de temps en temps, varier la répartition des cases. Au final, ce nouveau volume change complètement la donne et on a hâte de lire la suite

voir la fiche officielle ISBN 9782505002970