parution 01 juin 2008  éditeur Kana  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Policier Seinen

Death Note T10

Les adorateurs de Kira encerclent l'immeuble de Near et ce dernier va devoir quitter les lieux. Enfin un peu d'action !


 Death Note T10, manga chez Kana de Obata, Ohba
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©© 2004 by Obata Takeshi, Ohba Tsugumi / SHUEISHA Inc. édition 2008

L'histoire de la série :

Light Yagami, ramasse un jour un carnet sur le sol de la cour de son lycée. Il s’avère qu’il s’agit du Death Note, le carnet de la mort, appartenant à Ryûk, un Dieu de la Mort, qui l’a laissé tomber volontairement dans le monde des humains afin de se divertir. Notre lycéen a beau être un excellent élève, il décide de tester le carnet en y inscrivant un nom, et voit alors la personne mourir. Dès lors, celui-ci souhaite mettre en place sa société idéale où les criminels seraient châtiés par la décision d’un seul être, lui-même. Mais après plusieurs dizaines de tueurs, violeurs et autres criminels décédés, certains au sein même de leur cellule, les autorités policières du monde entier interviennent et essaient de débusquer celui que les médias appellent Kira. Sans résultat, elles décident de faire appel à L, un mystérieux enquêteur dont aucun coupable n’a jamais réussi à se cacher. Commence alors un chassé croisé entre L et Kira alias Light.

L'histoire :

Tous les admirateurs de Kira sont devant l’immeuble où se trouvent Near et son équipe. Demagawa, le journaliste de Sakura TV, est même en train de couvrir l’évènement : à bord d’un hélicoptère, il vole au-dessus de la foule et l’exhorte à attraper les ennemis de Kira. Au même moment, Light est en pleine communication avec Near et conseille à ce dernier de s’enfuir. Pendant que les adorateurs de Kira s’apprêtent à casser la porte d’entrée, Near est en train d’analyser leur comportement et de les traiter d’imbéciles. Un de ses agents lui rappelle qu’il est plus important de quitter les lieux et Near décide de se servir de l’héritage de L pour mettre à profit son plan. Quelques instants après, des billets se mettent à pleuvoir de l’immeuble. Aussitôt, les assaillants se jettent sur l’argent, quitte à se battre. En fait, il s’agit d’une diversion : cela laisse le temps à Near et ses agents de mettre des uniformes des forces de police. Ainsi, ils peuvent sortir incognito de l’immeuble mais cela n’arrange pas les affaires de Light : non seulement il ne peut pas voir le visage de Near, mais il perd aussi la trace de Mogi…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En dépit des sempiternels retournements de cerveau, ce volume est riche en action. Tout d’abord, il y a l’émeute devant l’immeuble de Near ; viennent ensuite le prolifique possesseur du deuxième cahier (et le flash-back de son passé légèrement trop stéréotypé) et l’ancienne amie de Light. Les personnages et les évènements se bousculent et cela fait du bien de ne pas se contenter uniquement de voir des hommes réfléchir sans bouger de leurs chaises. De plus, Near et Mello se rapprochent de la vérité et on sent que le dénouement de la série approche. Quant aux dessins, ceux-ci sont toujours de bonne qualité, quoiqu’un peu trop lisses. Le découpage a oublié d’être original mais le tramage est maîtrisé et les décors sont aussi fournis que présents. On remarque aussi le soin apporté aux personnages, réalistes et expressifs, même si leurs coupes de cheveux sont toujours aussi ringardes. En tous cas, ce volume redonne du rythme à la série et on espère que le prochain tome sera aussi bon.

voir la fiche officielle ISBN 9782505003038