parution 28 janvier 2011  éditeur Taïfu comics  collection Taïfu yaoï
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Erotique, Humour Yaoï

The tyrant who fall in love T4

Tandis que Morinaga est de plus en plus dépité, So-Ichi devient la cible d’un harceleur particulièrement agressif. A la croisée du suspense et de l’humour, une nouvelle étape est franchie pour notre plus grand plaisir.


The tyrant who fall in love T4, manga chez Taïfu comics de Takanaga
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Morinaga est particulièrement déprimé ces temps-ci car So-Ichi lui laisse sans cesse espérer en vain des moments torrides. Comme si le sort s’acharnait sur lui, la poignée de son appartement casse quand il essaye de rentrer chez lui et la propriétaire lui annonce ensuite qu’il va devoir déménager temporairement car l’immeuble va être rénové. Morinaga annonce cela à So-Ichi dans le train mais ce dernier ne semble pas très intéressé par la situation de son collègue. Soudain, devant le panneau « interdiction de téléphoner », un otaku se met à parler bruyamment dans son portable et cela dérange notamment une femme qui a un pacemaker. Agacé par le sans-gêne du jeune homme, So-Ichi se saisit alors de l’appareil qu’il brise en deux. Quelques jours plus tard, Kanako appelle So-Ichi à la fac : le téléphone n’arrête pas de sonner et le fax d’imprimer. Apparemment, quelqu’un a une dent contre So-Ichi et compte bien se venger de lui...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Commençant de manière habituelle avec un Morinaga qui est toujours frustré par les faux espoirs que lui donne So-Ichi, l’histoire prend cependant un ton un peu plus sérieux et plus grave car So-Ichi est victime d’un harceleur particulièrement néfaste. La trame de fond est donc plus noire et révèle un certain suspense car on se demande toujours ce que va inventer le harceleur avec la peur qu’un des personnages en pâtisse vraiment. Du coup, Morinaga va tout faire pour protéger l’élu de son cœur, même si cela implique s’incruster chez lui, ce qui donne bien évidemment lieu à de nombreuses disputes entre les deux jeunes gens sous le regard amusé de la petite Kanako : après tout, l’humour est une composante essentielle de ce titre et les gags fonctionnent toujours aussi bien. Graphiquement, il n’y a pas énormément d’amélioration (les planches étant toujours chargées et la visibilité étant parfois très moyenne) et on remarque également une baisse de la quantité des scènes de sexe. Avec cette cohabitation, la relation entre So-Ichi et Morinaga progresse donc encore un peu plus et, même si on est encore assez loin du bonheur complet, on est heureux de la tournure que prennent les évènements. De plus, étant donné ce qui arrive dans le dernier chapitre, on a plus que hâte de découvrir ce qu’il va se passer par la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782351804544