parution 02 mars 2018  éditeur Le Lombard  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour, Conte - Féerie

Les Schtroumpfs T36

Les Schtroumpfs et le monstre du lac

Les schtroumpfs retrouvent le dragon Fafnir perdu à proximité de leur village. Ils le ramènent à leur propriétaire, un seigneur humain séquestré en son donjon. Une aventure très en-deça des précédentes.


Les Schtroumpfs T36 : Les Schtroumpfs et le monstre du lac (0), bd chez Le Lombard de Culliford, Jost, Diaz, de Coninck, Culliford
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2018

L'histoire :

Le schtroumpf costaud travaille ses biscotos en ramant seul sur le lac artificiel situé en amont du barrage schtroumpf. Mais une épaisse brume se lève et l’empêche de voir contre quoi sa barque vient de cogner. Tout juste a-t-il la vision d’une gigantesque queue de dragon remuant l’eau ! Il regagne la berge à une vitesse prodigieuse et s’empresse d’aller raconter au village qu’il a vu un monstre ! Dès le lendemain matin, tous les schtroumpfs se pressent sur les rives du lac pour tenter d’apercevoir ledit monstre… en vain. L’après-midi, le schtroumpf paysan fait pourtant tomber sa charrette dans une ornière inhabituelle : une empreinte de pas géante. Plus loin, la schtroumpfette fait remarquer que des arbres sont cassés, comme preuve du passage d’une bête énorme. Effectivement, c’est un dragon qui se met à galoper dans la direction des schtroumpfs… et à dévorer les mirabelles du schtroumpf paysan. Le Grand Schtroumpf reconnait alors Fafnir, un gentil dragon qui crache de l’eau, et qu’ils ont jadis bien connu, lors d’une aventure en compagnie de Johan et Pirlouit (NDLR : dans Le pays maudit). Mais pourquoi s’est-il autant éloigné de sa tanière ? Et comment l’empêcher de faire des dégâts dans le potager du schtroumpf paysan (Fafnir est un végétarien gourmand !) ou dans le village (avec sa gigantesque queue, par inadvertance) ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les aventures des Schtroumpfs parmi les humains sont rares, le sorcier Gargamel mis à part. Et pourtant, ce hargneux et stupide sorcier est totalement absent de cette 36ème aventure, qui tranche quelque peu avec les précédentes intrigues. En effet, nos héros lutins bleus renouent ici avec l’évocation de vieilles connaissances : Johan et Pirlouit, autre série d’aventures médiévales de Peyo dans laquelle ils sont apparus en 1960 (La flute à six Schtroumpfs). Johan et Pirlouit sont toutefois absents, c’est le dragon Fafnir (apparu dans le Pays maudit, une autre aventure commune) qui est au centre des préoccupations. Pour les bons points, le dessin de Jeroen de Coninck et Miguel Diaz colle agréablement et en très grande partie à la ligne graphique définie jadis par Peyo. Mais le récit semble moins équilibré, à la fois sur le plan du rythme séquentiel, mais aussi en matière d’évènements « empilés », voire encore en terme de dialogues, très nombreux et hélas peu percutants, et sans aucune causticité. Par exemple, les phylactères représentent presque 1/3 de la double p.14-15, pour zéro action (un coup de langue de dragon mis à part). Ce qui est un rapport beaucoup trop élevé pour les plus jeunes lecteurs. Le décor change heureusement lorsqu’on arrive au (joli) château de Jolival. Mais là encore, cet élément n’est pas assez exploité : les palabres sur fonds de cases sans intérêts sont majoritaires. On aurait aussi aimé que la psychologie des personnages soit plus finaude (Pourquoi le neveu du seigneur est-il si despote ? Qui est ce Dr Fistulus ? Pourquoi le cuisinier est-il si prompt à aider les schtroumpfs ?). Enfin, les problématiques se résolvent une à une de manière très superficielle, ou « facile » (de la colle sur les ailes du dragon pour les réparer ; l’envol ou le craché de feu de Fafnir…). Enfin, cet épisode de pures aventures ne comporte pas de réflexion de fond, de question morale ou philosophique… Et cette dimension manque cruellement !

voir la fiche officielle ISBN 9782803672844