parution 15 janvier 2014  éditeur Soleil  collection 1800
 Public ado / adulte  Thème Policier, Fantastique - Etrange, Historique

Edgar Allan Poe

Hantise

Alcoolique en perdition, Edgar Poe enquête sur un phénomène incompréhensible : ses écrits en cours servent d’inspiration à des meurtres ! Un « hommage » à la vie et à l’œuvre de l’écrivain, qui vaut surtout pour ses ambiances lugubres.


Edgar Allan Poe : Hantise (0), bd chez Soleil de Louis, Orenge, Verguet, Daviet, Krysinski
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2014

L'histoire :

Par une tardive soirée de l’année 1827, Edgar Allan Poe se fait fiche à la porte d’un bar de Boston. Il n’a que trop bu, et pas assez payé. Ivre mort sur la chaussée, il s’imagine être attaqué par une créature chtonienne pleine de tentacules et de dents… mais il ne s’agit que d’un autre ivrogne qui tente de comprendre la nature de ses divagations verbeuses. Poe se relève, violent et renfermé, et rentre tant bien que mal chez lui. Le lendemain, les journaux titrent encore sur la série de meurtre qui perturbe la ville. Poe, lui, rend visite à sa petite et innocente cousine Virginia, dont il est sous le charme. Tendre, il lui fait toutefois un peu peur en lui parlant de sa mère, morte alors qu’il était enfant et qui lui manque cruellement. Ce manque perturbe profondément Poe et se confond avec sa vie sexuelle : le soir venu, il consulte une extralucide qui présente le double avantage d’être une fille de joie. Ainsi, au terme des séances de possessions, il peut faire l’amour avec « sa mère ». Il doit toutefois se méfier de Monsieur Morgue, l’amant officiel de la voyante, qui surveille sa « protégée » depuis la lucarne ! Elle a formellement interdit à ce dernier de toucher Poe… ce qui ne l’empêche pas de commettre d’autres basses œuvres…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La collection 1800 propose de revisiter les grands classiques littéraires du XIXème siècle en les axant plutôt à travers des univers aux accents fantastiques. En s’emparant de la vie et de l’œuvre d’Edgar Allan Poe, Stéphane Louis (alias Louis) est donc pile dans la cible pour satisfaire à ce cahier des charges. L’écrivain est en effet l’un des inventeurs du thriller d’épouvante fantastique, et il bénéficie carrément du premier rôle de cette enquête en one-shot. On le découvre rustre et noctambule, rongé par divers perversions : alcoolique – authentique –, attiré par l’occultisme – authentique aussi – et pédophile, au contact de sa petite cousine Virginia – authentique toujours : il s’est marié avec elle alors qu’elle n’avait que 13 ans ! Mais il est aussi sexuellement obsédé, voire même hanté par sa mère (sic), qu’il a à peine connu. Ce dernier détail sordide de sa psyché appartient sans doute à l’extrapolation. Au-delà de cet hommage « flexible », Louis lui balance un bon gros mystère dans les pattes : des crimes sont commis, toujours en lien avec les nouvelles qu’il écrit, mais avant qu’elles soient publiées. Le créateur inexplicablement rattrapé par son œuvre est un classique du registre d’épouvante. Au terme d’une narration souvent onirique, qui laisse une grande place aux voix-off introspectives et poétiques, Louis délivre une explication moyennement convaincante, au regard du destin réel de l’écrivain. Cela dit, cette intrigue permet essentiellement au duo d’artistes Thomas Verguet et Bastien Orenge de se confronter au XIXème et aux lugubres ambiances urbaines, la plupart du temps avec pas mal de réussite. Ce one-shot vaut surtout pour cette partition visuelle, plus que pour l’intrigue ou la découverte de la vie et de l’œuvre de Poe.

voir la fiche officielle ISBN 9782302036970