parution 16 septembre 2015  éditeur Panini Comics  collection 100 % Marvel
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Super-héros

Hawkeye T4

Rio Bravo

Cela faisait un long moment que Clint n'avait plus revu son frère Barney, alors qu'il réapparaît dans sa vie les ennuis pointent aussi le bout de leur nez. Ultime opus d'une série définitivement culte sur l'archer de Marvel.


 Hawkeye T4 : Rio Bravo (0), comics chez Panini Comics de Fraction, Aja, Eliopoulos, Francavilla, Hollingsworth, Bellaire
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2015

L'histoire :

Un soir, un homme mal rasé et visiblement sans le sou essaie de joindre Clint Barton via l'interphone de son immeuble. N'y parvenant pas, il traîne dans les environs jusqu'à ce qu'il tombe sur deux types en survêtements, des hommes d'Ivan Banionis visiblement. Ceux-ci se moquent de sa dégaine et lui offrent cinq dollars pour le fracasser. Une fois les coups donnés, d'autres types en survêtements arrivent et lui filent plusieurs centaines de dollars contre deux minutes de défoulement. Une fois la durée dépassée, l'homme se défend et parvient à faire fuir ses agresseurs qui montent alors dans leur van et démarrent en faisant crisser leurs pneus. Le type sort alors un arc de son sac et décoche une flèche, la plantant dans le pneu arrière gauche du véhicule qui part percuter un lampadaire. En arrivant à leur niveau, l'archer fouille la poche du conducteur et prend la liasse de billets qu'il n'avait pas eue. L'homme retourne ensuite chez Clint Barton qui lui ouvre. Hawkeye reconnaît alors une figure qu'il connaît bien : Barney Barton, son frère aîné, celui qui lui a appris à se battre et à encaisser les coups.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après des débuts remarqués sur la scène indépendante, le scénariste Matt Fraction a cédé aux sirènes de Marvel qui lui confia très vite les commandes de séries comme les X-Men, Iron Fist, Punisher, Iron Man ou encore Thor. Il eut même l'honneur de scénariser le crossover Fear Itself. Pourtant, malgré les séries pour le moins prestigieuses, Matt Fraction n'avait jamais totalement convaincu, entre des récits moins ambitieux que prévus et d'autres où la narration se veut un peu trop décompressée. Alors qu'on ne voyait en lui qu'un simple faiseur, son association avec David Aja sur Hawkeye a pleinement révélé le talent de ce joyeux drille qui, depuis, ne cesse de multiplier les succès critiques et populaires, Sex Criminals en tête. Alors que l'écriture inspirée d'Hawkeye permit à son auteur de se voir couronné de nombreux éloges et autres récompenses, il nous tardait de pouvoir livre le dernier opus de cette fantastique série. Rio Bravo s'ouvre de la plus belle des manières en ramenant Barney, le frère de Clint, dans l'environnement du héros. Matt Fraction réutilise toutes les pistes narratives qu'il a introduites jusqu'ici, des mafieux en jogging aux voisins habitant l'immeuble. Le scénariste manipule la linéarité de son récit avec brio et fait de Clint Barton un héros normal et terriblement attachant. Que dire aussi de cet épisode 17 où l'on redécouvre l'histoire d'Hawkeye sous la forme d'une parabole où les protagonistes sont des animaux illustrés façon cartoon par Chris Eliopoulos. Il n'y a pas que Matt Fraction qui est en transe sur cette série puisque Francesco Francavilla assure sur l'épisode inaugural et que David Aja, le co-créateur de la charte artistique de la série réalise une performance incroyable, probablement la meilleure qu'il n'est jamais réalisée. Le dessinateur espagnol dispose d'un trait inventif et d'une finition époustouflante. Jamais Hawkeye n'a eu les honneurs d'avoir une série aussi longue qui lui soit consacré et lorsque l'on voit la qualité de celle que vient de réaliser Matt Fraction et David Aja, la tâche semble compliquée pour les futurs repreneurs. Une œuvre incontournable.

ISBN 9782809449044