Inazuma eleven T8, manga chez Kurokawa de Yabuno ©Kurokawa édition 2012

Inazuma eleven T8

Après une lutte acharnée contre les Desert Lion, les Inazuma arrivent en final contre une nouvelle équipe plus forte que toutes et menée par Aphrodite, mais Mark est mis sur la touche... Un trop grand manque de subtilité gâche la lecture de cet opus.

L'histoire : Dans le match des Inazuma contre les Desert Lion, il ne reste plus que 3 minutes avant la fin de la seconde mi-temps et le score est toujours de 0 à 0. Si l’équipe des Inazuma est épuisée, ce n’est pas le cas de ses adversaires. C’est l’occasion qu’ils attendaient depuis le début pour pouvoir attaquer en force. Le tireur adverse utilise une technique mirage, aussi le ballon se trouve-t-il plus loin que ne le croit de prime abord Mark, qui rate donc son arrêt. Heureusement, le capitaine des Inazuma se reprend instantanément et, grâce à une pirouette, arrive finalement à stopper le vrai ballon. Il relance à Axel qui doit affronter le plus balèze de leurs opposants. A la surprise générale, Axel ne cherche pas à dribbler et se laisse rentrer dedans par le mastodonte. Il a fait cela pour donner un coup franc à son équipe, mais le prix à payer est rude : Axel repart sur une civière. C’est donc Austin Hobbes qui va tirer, avec le soutien et les encouragements de tous ses coéquipiers. Mais le jeune homme qui n’arrive jamais à tirer pendant les matchs y arrivera-t-il cette fois ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  S’ouvrant sur la fin du match contre les Desert Lion, cet opus enchaîne rapidement avec des révélations, un gros retournement de situation, puis enfin le match de finale de ces éliminatoires contre l’équipe Fire Dragon. Cette nouvelle équipe est dirigée par l’adversaire le plus fort que les membres de la première version des Inazuma avaient affrontés jusqu’ici, à savoir Aphrodite, devenu encore plus puissant. Les chapitres se veulent plus prenants que jamais, mais on n’est pourtant déçu par le manque de subtilité, que ce soit en ce qui concerne les révélations ou les retournements de situation (et ce, même par rapport au niveau habituel de la série, déjà pas vraiment fin). Si la fin du match contre les Desert Lion était ainsi prévisible, on est par contre surpris par la révélation improbable qui est faite à Mark juste après : en fait, son grand-père censé être mort et enterré serait bel et bien vivant ! La nouvelle arrive comme un cheveu sur la soupe, mais donne la motivation à Mark pour s’entraîner plus dur que jamais et devenir encore plus puissant. Seulement, un petit duel « amical » prématuré avec Aphrodite va lui mettre le moral à zéro et lui faire perdre son calme, le faisant ainsi mettre sur le banc de touche pour la finale ! Ces ressorts scénaristiques (la non-mort du grand-père, le sursaut de motivation que cela créé chez Mark qui en devient d’un coup plus puissant, puis sa déprime et les leçons qui en découlent) sont donc amenés sans finesse, et le classicisme de la rencontre de finale n’aide pas à réveiller l’intérêt de la lecture. Au moins, l’écartement de Mark puis de Shawn Frost permet de mettre en avant d’autres joueurs mais, là encore, si cela est sympathique, les retournements de situation de cette finale sont eux aussi trop peu subtils pour convaincre. Bref, un tome chaussé de gros sabots à crampons, qui pourra plaire tout de même aux jeunes fans de la série mais qui fait dans la facilité.

  • scénar dessin


13 août 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.60-5% = 6.27

sur


 Inazuma eleven T8, manga chez Kurokawa de Yabuno

23 août 2012

Kurokawa

Kurokawa shonen

voir la fiche officielle

9782351427040

enfant / ado

Fantastique - Etrange, Humour, Sport - Baston

Shônen

scénariste
dessinateur
 

Inazuma eleven série terminée en France
10 albums parus
série terminée au Japon
Titre en VO : Inazuma Eleven
10 albums parus Nos chroniques dans cette série :